AccueilCinéma

Pas encore sorti en France, l’horrifique Sans un bruit a déjà une suite de prévue

Publié le

par Louis Lepron

Attendu le 20 juin prochain, Sans un bruit devrait (déjà) connaître une suite.

Film à petit budget (17 millions de dollars) réalisé par John Krasinski (Jim dans The Office), Sans un bruit a explosé ses adversaires le 9 avril dernier en engrangeant près de 50 millions de dollars (environ 41 millions d’euros) de recettes lors de son premier week-end d’exploitation. Soit le deuxième meilleur démarrage de l’année sur le marché nord-américain, juste derrière… Black Panther.

Ce long-métrage horrifique, distribué par la Paramount, aurait dû, selon les prédictions, remporter "seulement" 21 millions de dollars au terme de sa carrière américaine. Deux jours ont suffi à doubler la mise. Et les semaines suivantes ont confirmé son potentiel : en 20 jours, le film cumule désormais 207 millions de dollars de recettes dans le monde alors qu’il n’est pas toujours disponible dans certains marchés importants, comme celui de la France, où il sortira le 20 juin prochain.

Feu vert pour une suite

Un succès qui a donné des idées à la Paramount qui a décidé, lors du CinemaCon, de donner son feu vert pour une suite du film. Pour le moment, aucune précision n’a été apportée quant au choix du réalisateur : John Krasinski, déjà occupé par la série Amazon Jack Ryan et un projet de film, Life on Mars, pourrait ne pas rempiler. Les scénaristes de Sans un bruit, Bryan Woods et Scott Beck, ont affirmé avoir quelques idées pour donner une suite aux aventures de la famille Krasinsky-Blunt. Ou peut-être tout recommencer à zéro en partant du concept ?

Ce dernier est simple : vous êtes dans un monde postapocalyptique bien glauque. Des créatures rôdent autour de vous et peuvent à tout moment vous terrasser en l’espace d’une seconde. Et vous ne savez qu’une seule chose sur elles : elles sont attirées par le moindre bruit que vous faites. Un vase qui tombe ; un cri, même étouffé ; le bruit d’un appareil électronique ; un pied qui vient se cogner contre le pied d’une table : chaque son est mortifère. Voilà pour l’ambiance.

Sans un bruit fait désormais partie de cette lignée de longs-métrages qui ne rentrent pas forcément dans les clous d’une production à succès : il s’agit d’une histoire originale pour un film de genre, sans lien avec une quelconque franchise, réalisée à l’aide d’un petit budget, ayant reçu de bonnes critiques, passée par le festival de South by Southwest (et pas celui de Sundance) et, chose importante, conduite par un personnage principal féminin, celui d’Emily Blunt. Et ça fait plaisir.

À voir aussi sur konbini :