AccueilCinéma

Benicio del Toro reviendra dans Soldado, la suite du splendide Sicario

Publié le

par Lucille Bion

( Sicario – Studio Canal )

Pour la suite de Sicario, Stefano Sollima remplace Denis Villeneuve à la réalisation et Benicio del Toro s'impose dans le rôle-titre, quitte à écarter Emily Blunt. 

<em>Sicario</em> - © Studio Canal

Il y a un an, Sicario, le thriller noir et brûlant de Denis Villeneuve avait conquis la critique et redoré le blason d'Emily Blunt, qui y campait une agente du FBI, épuisée mais inébranlable face à la violence imposée par les cartels de la drogue à la frontière mexicaine.

À ses côtés, nous pouvions voir Alejandro (Benicio del Toro) un agent au passé douteux, violent et insensible, qui guidait Kate de manière un peu malsaine sur ce territoire de non-droit pour lutter contre le trafic de drogue. Et Benicio del Toro, qui était assurément le personnage le plus intéressant, s'offre le rôle-titre dans la suite, qui s'intitule Soldado, rapporte ColliderParmi les visages que l'on connaît déjà, Josh Brolin fait lui aussi son retour au casting.

Un cinéaste spécialiste de la Mafia

C'est Stefano Sollima, un réalisateur italien, passionné par les histoires de mafia, qui dirige le film, actuellement en tournage. Fils d'un des maîtres du western spaghetti, Sergio Sollima, il est surtout celui qui a réalisé le merveilleux Suburra et est derrière les séries Gomorra et Romanzo Criminale

C'est en lisant une interview du scénariste Taylor Sheridan, dans les colonnes de The Wrap, que l'on a compris que l'espoir de retrouver Emily Blunt le personnage de l'agent Kate dans Soldado n'était vraiment pas envisageable :

"C'est ma décision, et je vais devoir lui en parler. Son histoire était terminée, et je ne voyais pas comment rendre justice à son talent. C'était un rôle difficile."

À la fin de Sicario, Emily Blunt, lessivée et amochée, braquait un flingue de manière hésitante sur Benicio del Toro, qui lui conseillait de disparaître du paysage. Et dans les dernières images, nous pouvions entendre le bruit sourd des balles perdues qui retentissaient dans le désert, laissant penser qu'on aurait à nouveau besoin des services de Benicio del Toro...

À voir aussi sur konbini :