AccueilCinéma

Shia LaBeouf raconte la complexité des relations dans ce court-métrage technique

Publié le

par Lucille Bion

Avec Love Me Like You Hate Me, Shia LaBeouf prouve qu'il est un grand artiste torturé.

Vous avez peut-être remarqué que Shia LaBeouf ne cessait de tweeter "HATE ME" et "LOVE ME" depuis quelques jours. Ces tweets ne sont absolument pas dus à une éventuelle démence, puisqu’ils font référence à son nouveau court-métrage. Intitulé Love Me Like You Hate Me, ce film de presque 10 minutes montre un couple sur deux temporalités différentes, grâce à un splitscreen plutôt efficace.

Sur un écran, ils vivent des jours heureux, sur l’autre, la tension et la mélancolie sont palpables, aidées par une musique de Rainsford. Cette chanteuse, prénommée Rainey Qualley à la ville, est la sœur de Margaret Qualley, à laquelle Shia LaBeouf donne justement la réplique dans ce court-métrage. Si l’on ne présente plus le comédien, l’actrice a été révélée dans Once Upon a Time… in Hollywood dans le rôle d’une hippie qui ne laisse pas Brad Pitt indifférent.

Love Me Like You Hate Me a été tourné avec l’aide de Luke Turner, avec lequel Shia LaBeouf effectue bon nombre de ses performances artistiques depuis 2014.

Vous aurez sûrement besoin de plusieurs visionnages pour profiter pleinement de cette expérience et de ce duo, presque duel. Des lumières au scénario en passant par les chorégraphies, les deux parties sont totalement distinctes. Ce choix artistique permet de souligner la complexité des relations amoureuses, parfois toxiques et subjectives, esclaves de plusieurs points de vue.

Love Me Like You Hate Me (2020) from LaBeouf, Rönkkö & Turner on Vimeo.

À voir aussi sur konbini :