Schwarzy retrouvera ses premières amours dans la suite de Kung Fury

Arnold Schwarzenegger rejoint David Hasselhoff et Michael Fassbender dans l’adaptation en long-métrage du célèbre court.

Hommage aux films de série Z des années 1980, Kung Fury aurait pu rester un court-métrage foncièrement barré. Mais la corde nostalgique est une corde lucrative.

Publicité

"Combinaison d’humour et de nostalgie" selon son créateur et acteur principal, le réalisateur suédois David Sandberg, Kung Fury est à lui seul une petite légende comme on en fait rarement. Au début simple campagne participative lancée sur Kickstarter, le projet gagne rapidement le cœur des aficionados des comédies d’action des années 1980, lesquels n’hésitent pas à mettre la main à la poche pour goûter cette madeleine de Proust qui ambitionne de revisiter leurs classiques.

Succès aussi inattendu que bienvenu, Kung Fury récolte 650 000 dollars et s’envole pour Cannes en 2015, où il est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs. Il est ensuite rendu disponible gratuitement sur YouTube (avec des sous-titres), où il comptabilise aujourd’hui près de 30 millions de vues. Et il faut dire qu’il ne déçoit pas : pendant 30 minutes, le film suit le détective Kung Fury dans le Miami de 1985, où se croisent dinosaures, robots, nazis et références aux films cultes de Sylvester Stallone ou de Jean-Claude Van Damme.

L’histoire (folle) du court-métrage aurait pu s’arrêter là. Mais c’était sans compter l’engouement de Hollywood, qui a choisi de miser sur le potentiel cinématographique de cet ovni. Annoncé en mai 2016, le projet de suite de Kung Fury – qui sera cette fois un long-métrage – compte déjà Michael Fassbender et David Hasselhoff (auteur du thème "True Survivor" de l’original) dans l’aventure.

Publicité

Et parce qu’il serait dommage de restreindre son extravagance, The Hollywood Reporter annonce que le sequel vient de s’offrir le nom d’Arnold Schwarzenegger en capitales dorées. L’occasion rêvée pour l’acteur de Terminator et ancien gouverneur de la Californie de remanier les arts martiaux dans une ambiance résolument 80’s.

En attendant plus de détails sur ce film improbable, vous pouvez revoir l’original ci-dessus.

Par Marie Jaso, publié le 16/02/2018

Pour vous :