AccueilCinéma

Sausage Party a fait le meilleur démarrage pour un film d'animation adulte aux États-Unis

Publié le

par Charles Carrot

Produit notamment par Seth Rogen, le long métrage graveleux de Greg Tiernan et Conrad Vernon a surpassé tous ses objectifs au box-office américain.

Pari gagné pour Sausage Party : sorti le vendredi 12 août aux États-Unis, le long métrage potache (son simple titre annonce déjà la couleur) produit par Seth Rogen y a réalisé le meilleur démarrage de tous les temps pour un film d'animation R-Rated (17 ans et plus).

Conçu avec un budget estimé à 20 millions de dollars (soit à peu près 18 millions d'euros, alors qu'un Pixar coûte autour de 150, voire 200 millions), il a en effet rapporté 33,6 millions de dollars (29,8 millions d'euros) lors de son premier week-end d'exploitation, d'après les estimations postées par Box Office Mojo. Sausage Party détrône ainsi largement l'irrévérencieux Team America, police du monde, sorti en 2004, qui avait rapporté 12 millions de dollars (10,6 millions d'euros) sur son premier week-end.

Des animateurs peu considérés ?

Si le film confirme ainsi joyeusement la demande pour des projets R-Rated qui détournent les codes, ici ceux de l'animation "familiale" après un Deadpool qui se moquait des films de super-héros (avec encore plus de succès), cette belle réussite semble malheureusement cacher une réalité plus sombre : dans des commentaires relayés par Slashfilm, plusieurs animateurs ayant apparemment travaillé sur Sausage Party racontent comment ils étaient fortement incités à faire des heures supplémentaires non rémunérées, ce qui aurait permis de maintenir le budget du film aussi bas.

La controverse a explosé de facto après la publication d'une interview des réalisateurs Conrad Vernon et Greg Tiernan, qui se vantaient justement d'avoir réussi à minimiser les coûts de production. Les réactions sous l'article sont amères : certains expliquent que pas moins de 30 animateurs ont quitté le projet avant qu'il ne soit terminé à cause du stress ambiant, d'autres parlent de leur amertume de ne pas apparaître au générique — qui recenserait 47 personnes dans l'équipe des animateurs alors que la page IMDB de Sausage Party en dénombre plus de 80.

Ces allégations ont été réfutées auprès du LA Times par une cadre du studio Nitrogen, à l'origine du film — mais elles font un peu désordre, alors que le film essaie de capitaliser sur son côté satirique et cool. À noter qu'on ne devrait pas pouvoir le voir au cinéma en France : malgré son magnifique titre québécois, Sausage Party sortira directement en DVD et VOD à la fin de l'année chez nous.

À voir aussi sur konbini :