Sans prévenir, Marvel Comics légalise la weed

C'est officiel : comme un écho à l'actualité, Marvel légalise la weed dans ses comics.

La weed vient d’être légalisée dans les comics de Marvel. La maison d’édition veut-elle devenir plus cool ? Conquérir un nouveau lectorat ? Rafraîchir son image ? Sans prévenir, elle a évoqué le sujet dans le dernier numéro de Daredevil à travers le personnage de Wilson Fisk, aka le Caïd, le chef de la pègre new-yorkaise. 

© Marvel Comics

Publicité

Le vilain vient d’endosser son nouveau rôle : il est maire de New York. Sur le carton ci-dessus, on peut voir Fisk évoquer, lors d’un déjeuner, avec l’élite de la ville, la législation du cannabis. Il possède "la terre" et "les meilleures personnes pour cultiver". Pour l’un, cette loi va lui faire perdre de l’argent, mais pour l’autre, il s’agit plutôt d’un moyen de faire sortir ses protégés de prison, justement enfermés pour avoir fait du business avec la weed. 

Impossible de ne pas penser à l’État de New York et à sa loi sur la détention de cannabis, en août dernier. Comme l’explique Rolling Stone, New York peut blanchir les casiers judiciaires des personnes incriminées par des délits mineurs liés à la weed. En revanche, les New-Yorkais peuvent toujours payer une amende de 50 à 200 dollars, selon la quantité de la possession. 

Par Lucille Bion, publié le 03/10/2019

Copié

Pour vous :