AccueilCinéma

C'est officiel : Ryan Gosling va se glisser dans la fourrure de Wolfman

Publié le

par Lucille Bion

Oui, vous avez bien lu.

Avec Invisible Man, Universal s’est frotté les mains : le film a été réalisé avec un budget estimé à 7 millions de dollars et en a rapporté près de 123 millions. Dans l’espoir de continuer à fabriquer des succès, le studio a décidé de s’occuper du sort d’une autre créature de son "Dark Universe" : Wolfman.

Après quelques rumeurs lancées début juin 2020, c’est officiel : le loup-garou sera incarné par Ryan Gosling, vu pour la dernière fois à l’écran dans First Man de Damien Chazelle et Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve.

Si le cinéaste Cory Finley, connu pour son Bad Education, était pressenti pour réaliser ce projet, c’est finalement Leigh Whannell, réalisateur du justement très lucratif Invisible Man, qui récupère le projet, a confirmé The Hollywood Reporter. Les scénaristes d’Orange Is the New Black, Lauren Schuker Blum et Rebecca Angelo, devraient écrire le script de cette histoire horrifique, imaginée par Ryan Gosling en personne, croit savoir Variety.

La principale inspiration du comédien serait Night Call, le magnifique film de Dan Gilroy dans lequel Jake Gyllenhaal traque les scoops sanglants avec sa caméra intrusive. Le comédien aurait aussi été inspiré par Network : Main basse sur la télévision, le récit spectaculaire d’un employé de télé licencié abusivement par sa chaîne qui décide d’annoncer son suicide devant les caméras.

Avec son univers sombre, lugubre et son atmosphère terrifiante, on espère que la richesse de ce long-métrage de 2014 déteindra sur ce nouveau film d’horreur et qu’il ne sera pas aussi fade que La Momie, premier opus du "Dark Universe", à peine sauvé par Tom Cruise.

En attendant que toutes ces informations soient confirmées par le studio, vous pouvez revoir le précédent Wolfman et son beau casting composé de Benicio del Toro, Anthony Hopkins et Emily Blunt.

Article publié le 1er juin et mis à jour le 9 juillet 2020. 

À voir aussi sur konbini :