AccueilCinéma

Rogue One: A Star Wars Story : quand les machos du Web crient à la "propagande féministe"

Publié le

par Olivia Cassano

Le trailer du nouveau film Star Wars a révélé que Felicity Jones allait jouer le personnage principal. Pour certains fans, c’en est trop : la franchise serait devenue une plateforme féministe. 

Felicity Jones est Jyn Erso. (© Disney/Lucasfilm)

ÀEn découvrant les premières images du prochain film Star Wars, certains internautes ont jugé qu'il n'y avait pas assez d’hommes blancs dans Rogue One: A Star Wars Story.

Quand le trailer du nouveau spin-off de la  franchise est sorti jeudi, certains "fans" de Star Wars ont paniqué en découvrant le personnage principal : Jyn Erso, une rebelle, une femme. Quel choc ! Quelle horreur !

Interprétée par Felicity Jones (l’actrice d’Une merveilleuse histoire du temps), Jyn Erso mène une mission qui a pour but de voler les plans de l’Étoile noire avant que l’Empereur ne s’en charge. Si certains sont contents qu'une deuxième femme endosse le rôle principal d'un Star Wars, d’autres ont été déçus et n'ont pas hésité à le faire savoir.

Après avoir vu Daisy Ridley jouer Rey, le personnage principal dans Le Réveil de la Force, ils ne pouvaient décidément pas supporter une deuxième tête d'affiche féminine dans la franchise.

Traductions :

Roccozilla1969 : "Encore une fille comme personnage principal ! Je vais peut-être arrêter avec les films Star Wars à partir de maintenant."

Batman : "Une autre femme dans le rôle principal ? Star Wars se transforme en Twilight maintenant."

Sam Jones : "LOL, on dirait une autre princesse Disney. Je ne suis pas vraiment surpris. Ça prouve que le vrai Star Wars est mort." 

Le casier judiciaire de Jyn Erso est pourtant impressionnant : contrefaçon de documents impériaux, possession d’objets volés, voies de fait graves et résistance lors d'une arrestation... Mais les fans les plus conservateurs (pour ne pas dire misogynes) craignent que les films ne deviennent des histoires de princesse Disney ou des sortes de Twilight. C’est d’une logique implacable.

Traduction : "Plus de femmes dans les rôles principaux. Tous les hommes de l’univers de Star Wars auraient-ils perdu leurs boules ?"

Traduction : "Chaque nouveau film de Star Wars sera-t-il de la propagande féministe ? Mon Dieu, ça a l’air naze."

Traduction : "Après avoir vu Le Réveil de la Force et le trailer du nouveau, Rogue One, je me demande si Disney est en train de transformer Star Wars en mouvement féministe."

Traduction : "Donc tous les films Star Wars ont une femme comme personnage principal maintenant ? Disney essaye de se faire de l’argent ? Parce que c’est sûr que la plupart des rébellions sont menées par des femmes."

Mais le pire c'est qu'un chroniqueur du New York Post, John Podhoretz, s'est lui aussi adonné à ce genre de critique :

Traduction : "Imaginez un futur où un film Star Wars aura un homme comme personnage principal. Allez-y, imaginez. Vous n’en aurez pas." 

John Podhoretz a ensuite effacé le commentaire et a publié par la suite une sorte d’excuse sur Twitter en prétextant que c’était une blague. Mouais. Sachant que les six premiers films tournent autour de personnages masculins – et qu'en échange la princesse Leia a le droit à une scène d'esclave en bikini –, ce n’est pas complètement injuste.

Quoi qu’il en soit, affirmer que Rogue One sera naze juste parce que c’est une femme qui a le rôle principal est absurde. Rey n’a pas empêché le Réveil de la Force de battre un record au box-office, d’être acclamé par la critique et adoré par les fans.

Rogue One sortira au cinéma le 14 décembre. Si ce n’est déjà fait, regardez le trailer ci-dessous pour vous faire une petite idée de ce qui vous attend.

Traduit de l'anglais par Hélaine Lefrançois 

À lire -> Le premier trailer de Rogue One : A Star Wars Story est là


À voir aussi sur konbini :