AccueilCinéma

Netflix pourrait bien réaliser un rêve d’internautes en produisant un film avec Rihanna et Lupita Nyong’o

Publié le

par Naomi Clément

L’histoire d’un mème devenu réalité.

Tout a commencé comme une blague. Le 18 avril dernier, une jeune utilisatrice évoluant sous le pseudonyme de @1800SADGAL tombait sur Twitter sur une photo de Rihanna et Lupita Nyong’o assises côte à côte au premier rang d’un défilé de la maison Miu Miu (qui s’est tenu à Paris en mars 2014). "Rihanna a l’air d’une femme qui arnaque de riches hommes blancs et Lupita, de sa meilleure amie geek qui l’aide à établir ses plans", commente la jeune femme en guise de légende, évoquant ainsi l’idée d’un véritable film de casse dont les deux femmes seraient les héroïnes.

Ce synopsis, rapidement approuvé par les intéressées ("Je suis partante si tu l’es aussi", a tweeté Lupita en mentionnant sa comparse Riri, qui s’est empressée de répondre) a dans la foulée donné naissance à l’élaboration d’un véritable scénario, nourri par l’imagination débordante de la Twittosphère toute entière, qui a notamment suggéré que la réalisatrice Ava DuVernay (Selma) et la scénariste Issa Rae (Insecure) soient de la partie.

Traduction : "Une photo qui apparaîtra dans les livres d’histoire."

Traduction : "Rihanna a l’air d’une femme qui arnaque de riches hommes blancs et Lupita de sa meilleure amie geek qui l’aide à établir ses plans"

Une équipe 100 % féminine

Près de 100 000 retweets plus tard, la blague pourrait aujourd’hui devenir réalité. Selon des sources du magazine Entertainment Weekly, Netflix aurait validé – après "une session de négociations dramatique" qui se serait tenue au festival de Cannes il y a quelques jours – l’idée d’un long-métrage réunissant la superstar barbadienne et l’actrice américaine, récompensée de l’oscar de la meilleure actrice dans un second rôle dans 12 Years a Slave (2014)

Toujours selon Entertainment Weekly, ce film, dont la production devrait débuter en 2018, sera réalisé par Ava DuVernay et basé sur un scénario d’Issa Rae. Des propos confirmés par l’équipe de cette dernière, qui a affirmé à Vanity Fair que le projet était bel et bien dans les tuyaux, et que les utilisateurs de Twitter ayant participé à la création de ce concept seront "crédités et inclus" d’une façon ou d’une autre.

Si le film finit bien par voir le jour, il contribuera à asseoir davantage le statut de Netflix dans l’industrie du septième art. L’entreprise américaine, longtemps réduite au petit monde des séries, vient de faire une entrée réussie au festival de Cannes avec Okja, le nouveau bébé du Sud-Coréen Bong Joon-ho, disponible dès le 28 juin sur la plateforme de streaming.

À lire -> Avec l’emballant Okja, Netflix réussit son entrée à Cannes

 

À voir aussi sur konbini :