La ville de Retour vers le futur va être recréée

À l'occasion de l'arrivée de Marty McFly en 2015, un cinéma de Londres va recréer Hill Valley, la fameuse ville iconique de Retour vers le futur, dans le cadre d'une projection.

Hill Valley : son square, son café, son hôtel de ville bientôt transformé en centre commercial, son cinéma, son garage et surtout son fameux disquaire ! Colonisée en 1850, construite en 1865, cette cité a tout de la petite ville américaine tranquille qui pourrait brosser une certaine facette de l'histoire des États-Unis.

Publicité

Le souci, c'est que Hill Valley n'existe pas. La ville n'a été imaginée que pour les besoins de la trilogie de Retour vers le futur et, cela, à travers cinq périodes : le présent de Marty (1985, ainsi que sa version dystopique) puis 1885, 1955 et enfin 2015.

Une affiche promotionnelle de Hill Valley, inspirée par la trilogie Retour vers le futur

Une affiche promotionnelle de Hill Valley, inspirée par la trilogie Retour vers le futur (Crédit Image : Titan Books)

Hill Valley reconstruite à Londres

Étant donné que la date faditique du 21 octobre 2015 approche, Secret Cinema, une entreprise britannique qui organise des évènements en lien avec le septième art, a annoncé son intention de construire une réplique de Hill Valley à Londres de manière temporaire. L'idée : organiser des séances de projection de la saga culte.

Publicité

L'endroit, encore gardé secret, permettra aux fans des films de Robert Zemeckis d'évoluer à l'aide d'une "machine à remonter le temps" (on parle d'une réplique de la DeLorean DMC-12, dixit Mashable) dans le Hill Valley de 1955, 1985 et 2015. Pas sûr que Secret Cinema abordera l'évolution catastrophique de Hill Valley, devenue Hell's Valley ("la Vallée de l'Enfer"), dans la version alternative de 1985.

Les billets seront disponibles à partir du 4 juin pour un évènement qui se produira entre le 24 juillet et le 10 août prochain. Un groupe de musique encore inconnu mais apparemment réputé, sera aussi de la partie. On les imagine déjà en train de reprendre "Johnny B. Goode" de Chuck Berry devant une audience qui, en 1955, était médusée.

Publicité

Il est à noter que ce n'est pas la première fois que Secret Cinema organise des projections exceptionnelles. On peut citer S.O.S Fantômes, The Grand Budapest Hotel ou encore Qui veut la peau de Roger Rabbit ?. À chaque fois, tous les moyens sont bons pour que les spectateurs puissent profiter d'une expérience cinématographique originale.

Et cette photo de la séance de S.O.S Fantômes peut le prouver :

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 03/06/2014

Pour vous :