AccueilCinéma

Reservoir Dogs : Quentin Tarantino a convaincu Tim Roth… avec des bières

Publié le

par Lucille Bion

(© Miramax )

Reservoir Dogs aurait été bien différent si Tim Roth et Quentin Tarantino n’avaient pas été bourrés.

(© Miramax )

Entre Tim Roth et Quentin Tarantino, c’est une longue histoire d’amour. Depuis 1992, il y a eu Reservoir Dogs, Pulp Fiction, Groom Service et Les Huit Salopards. Si la carrière de Tim Roth a explosé, c’est d’ailleurs grâce à ses performances dans l’œuvre de Quentin Tarantino, souvent en jouant le petit gangster.

Mais le cinéma aurait pu manquer cette belle rencontre, si Quentin Tarantino n’avait pas pris les devants, à sa manière. Et tout le monde connaît les petites magouilles du cinéaste pour obtenir ce qu’il veut. Il jouit effectivement d’une réputation… particulière. Par exemple, la légende raconte qu’il s’est inventé des rôles pour avoir plus de crédit dans le milieu ou qu’il a volé le roman d’Elmore Leonard Punch Créole dans une librairie, qu’il a ensuite adapté sous le titre de Jackie Brown. Finalement, le réalisateur fascine autant qu’il exaspère.

On vous laissera juge de ce nouveau rebondissement, plutôt drôle. Tim Roth a confié, lors d’une interview à Entertainment Weekly : The Show qu’il a failli refuser le rôle de M. Orange, que lui avait proposé le réalisateur de Reservoir Dogs. En effet, lorsque son agent lui a transmis le scénario, l’acteur l’a trouvé très beau et intelligent. Mais il devait passer une audition. Cette étape protocolaire que déteste Tim Roth parce qu’il se débrouille comme une "merde" était un frein pour accepter le rôle.

Du coup, pour le persuader d’accepter, Quentin Tarantino l’emmena dans un restaurant, lui offrit un sandwich et une bière. De fil en aiguille, ils descendirent des bières dans l’appartement de Tim Roth… et commencèrent à réécrire le script. L’original fut remanié une bonne dizaine de fois au final. Voilà comment l’acteur décrocha le job, sans jamais passer d’audition.

À voir aussi sur konbini :