AccueilCinéma

Reed Morano, réalisatrice de The Handmaid’s Tale, préparerait un film sur le journal d’Anne Frank

Publié le

par Mehdi Omaïs

(Eingeschränkte Rechte für bestimmte redaktionelle Kunden in Deutschland. Limited rights for specific editorial clients in Germany.) ‘ Anne Frank, German Jew who emigrated with her family to the Netherlands during the Nazi era. Separated from the rest of her family, she and her sister died of typhoid fever in the concentration camp Bergen-Belsen – As a 12-year old doing her homework – 1941 (Photo by ADN-Bildarchiv/ullstein bild via Getty Images)

La cinéaste est en pourparlers pour réaliser Keeper of the Diary, qui racontera l’acharnement du père d’Anne Frank pour que le journal de sa fille soit publié.

Anne Frank, à l’âge de 12 ans, en 1941. (© ADN-Bildarchiv/ullstein bild via Getty Images)

Reed Morano, l’une des réalisatrices de la série à succès The Handmaid’s Tale, croule sous les projets. Cette native d’Omaha, dans le Nebraska, a fait ses armes en tant que directrice de la photographie. Elle a travaillé sur de nombreux courts et longs-métrages avant de connaître le succès à la télévision. Chez HBO, elle a œuvré pour les séries Looking, qui raconte le quotidien d’un groupe d’homosexuels à San Francisco, et Vinyl, créée par Martin Scorsese.

Mais c’est en septembre dernier que l’Américaine de 40 ans a connu la consécration, en tant que réalisatrice. On lui doit en effet les trois premiers épisodes de The Handmaid’s Tale, pour lesquels elle a remporté l’Emmy Award de la meilleure réalisation pour une série dramatique. Une récompense qui n’avait pas été remise à une femme depuis vingt-deux ans.

Pour ceux qui seraient passés à côté de The Handmaid’s Tale, il s’agit d’une dystopie mettant en scène un régime totalitaire dans lequel le peu de femmes fertiles qui restent sur Terre est exclusivement destiné à la reproduction.

Portée par ce succès, Reed Morano poursuit son chemin. En janvier, au Festival de Sundance, elle a présenté son long-métrage de science-fiction, I Think We’re Alone Now, avec Peter Dinklage et Elle Fanning au casting.

Alors que Kenneth Brannagh était pressenti pour la réalisation, la cinéaste s’intéresse désormais à un nouveau projet : Keeper of the Diary racontera le combat d’Otto Frank pour que le journal de sa fille, déportée dans le camp de concentration Bergen-Belsen et morte en 1945, soit publié. Traduit en plus de 70 langues, Le Journal d’Anne Frank s’est vendu à plus de 30 millions d’exemplaires.

Plus concrètement, Reed Morano travaille sur The Rhythm Section, un thriller dans lequel elle dirigera Blake Lively et Jude Law, et qui sortira courant 2019. On y découvrira une femme en quête de vengeance après la mort de sa famille dans un crash d’avion.

À voir aussi sur konbini :