AccueilCinéma

Rassurez-vous, David Lynch lui-même n’a pas tout compris à Mulholland Drive

Publié le

par Manon Marcillat

"Avec Lynch, tu es sur un escalator direction les nuages et tu ne sais pas quand ça va s’arrêter."

Régulièrement cité parmi les plus grands films du XXIe siècle, Mulholland Drive a vingt ans cette année. Depuis sa sortie, le joyeux bordel organisé de David Lynch est décrypté par experts et fans qui tentent d’en percer les mystères. Mais son réalisateur se refuse à expliquer en détail son puzzle illusionniste, aussi sinueux que la célèbre route des hauteurs de Los Angeles, interdisant ainsi à son chef-d’œuvre de vieillir.

Mulholland Drive torture donc toujours les neurones des nouveaux spectateurs ou des fans de la première heure, sans cesse réinterprété, décortiqué ou analysé. Pour célébrer ses vingt ans, So Film a publié un passionnant dossier sur la conception de ce film qui n’aurait jamais dû voir le jour, avec ceux qui l’ont façonné, des actrices aux producteurs en passant par les monteuses ou chef op.

Les acteurs impliqués dans le projet continuent donc d’être régulièrement questionnés en interview au sujet du film, de sa fabrication ou de sa signification. Ce fut récemment le cas de Justin Theroux, qui incarnait le réalisateur cocu au sang chaud Adam Kesher. En promotion de la série The Mosquito Coast, l’acteur a confié à IndieWire que c’était la seule information dont il disposait au sujet de son personnage quand il a commencé le tournage.

"David Lynch est un cas unique. Il ne répond pas à vos questions. Les premiers jours de tournage, j’avais mille questions, comme 'pourquoi je suis là ?', 'qui est ce cow-boy ?', 'que se passe-t-il ?', 'dans quelle dimension sommes-nous ?'. Quand j’ai fini de le questionner, il m’a répondu : 'Je n’en sais rien mec, mais on va le découvrir ensemble.'"

"Et il n’essayait pas d’être mignon, impertinent ou évasif, il ne savait vraiment pas répondre à mes questions. Avec Lynch, tu es sur un escalator direction les nuages et tu ne sais pas quand ça va s’arrêter", a-t-il renchéri. Mais pas traumatisé pour autant, Theroux renouvellera l’expérience cinq ans plus tard en tournant Inland Empire, une nouvelle énigme pensée par le cinéaste.

En 2003, un documentaire signé du journaliste Philippe Rouyer, intitulé Retour à Mulholland Drive, tentait de décortiquer scène après scène le film.

À voir aussi sur konbini :