AccueilCinéma

Quand une libraire reverse l’argent du livre de Zemmour à une asso d’aide aux migrants

Publié le

par Lucille Bion

"Nous nous sommes dit que nous allions prendre le contre-pied de ce que prône Éric Zemmour."

Depuis la sortie de La France n’a pas dit son dernier mot, le livre d’Éric Zemmour paru ce jeudi 16 septembre, les libraires voient déjà les ventes grimper. Si certains se réjouissent de voir les réservations du livre s’accumuler et les piles d'exemplaires se réduire comme peau de chagrin, d’autres ne souhaitaient pas commercialiser l’ouvrage du polémiste.

C’est le cas de la librairie Au temps des Livres à Sully-sur-Loire, qui a décidé de reverser les bénéfices issus de la vente du livre d’Éric Zemmour à La Maison d’Adam, une association qui vient en aide aux jeunes migrants, comme l’a révélé Aurélie Bouhours, la gérante de la boutique, à France 3 :

"Nous nous sommes dit que nous allions prendre le contre-pied de ce que prône Éric Zemmour."

Créée en 2016, cette association a recueilli sous son aile douze migrants et les a aidés à trouver un emploi ou les a aiguillés dans leur scolarité.

Ravie de cette initiative, la présidente de La Maison d’Adam – qui est une cliente de la librairie – a tout de même souligné qu’elle ne souhaitait pas être associée à la décision d’Au temps des livres. Alors que les présidentielles commencent à se dessiner dans le paysage français, cette prise de position a suscité de vives réactions. La libraire a notamment confié qu’elle recevait de nombreuses insultes :

"Aujourd’hui encore, j’ai un monsieur qui a appelé uniquement pour m’insulter ! […] Je suis un peu dépassée par l’ampleur de la chose. Nous voulions juste marquer le coup et nous avons fait une simple publication Facebook, sans hashtag ni rien. C’était uniquement pour prévenir notre clientèle."

Si cette libraire a vendu à contrecœur La France n’a pas dit son dernier mot, il était nécessaire pour elle de pouvoir laisser à ses clients la liberté de s’informer. Avec cette stratégie marketing originale et politique, elle aura également eu le mérite d’attirer tous les regards sur Au temps des livres.

À voir aussi sur konbini :