Quand Google Street View rencontre des scènes de films

Mêler des scènes de Google Street View à des scènes de films, c'est l'idée à laquelle a pensé Tre Baker. Le résultat, original, fait se croiser Hollywood avec notre quotidien.

Forrest Gump

"3 rue Bouchut, Paris, Île-de-France" peut-on lire sur une capture d'écran. Rien d'extraordinaire jusque-là : on recherche sur Google Street View un traiteur italien situé dans le XVe arrondissement de la capitale. Du coup, on a tapé son adresse histoire de voir à quoi ressemble sa devanture. Étrange quand la page charge : il semblerait que le traiteur en question ait été remplacé par un certain "café Debussy" : chaises et tables sont disposées en terrasse et un menu, marqué à la craie, trone sur le trottoir. Tout a changé.

Publicité

C'est normal car il s'agit en réalité d'un lieu spécialement inventé pour les besoins du tournage d'Inception, réalisé par Christopher Nolan. Et la capture d'écran de Google Street View est fausse : elle a été, elle aussi, montée de toute pièce par Tre Baker, un étudiant américain à l'Université du Missouri qui a créé le Tumblr Google Street Scene. A l'image, on peut déceler les visages floutés de Leonardo DiCaprio et d'Ellen Page, alors qu'ils sont en train de discuter architecture et rêves.

L'idée de Tre Baker ? Utiliser le quotidien ordinaire et routinier des voitures Google. De part le monde, elles travaillent à la reconnaissance de nos rues, des restaurants qu'on recherche ou d'une boulangerie oubliée. Parfois, il en résulte des fables, des histoires, des images folles. Comme on vous le montrait il y a quelques semaines sur Konbini.

Dumb & Dumber

Publicité

Mais Tre Baker a une idée : mêler l'ordinaire capté par les voitures de Google et les lier à l'extraordinaire des scénarios pensés à Hollywood. On retrouve ainsi Retour Vers le Futur, No One Country For Old Men, Terminator 2 ou encore The Blue Brothers. Et c'est par hasard que l'étudiant a été amené à créer le Tumblr Google Street Scene :

Un jour, j'ai pris connaissance d'une fausse image de Google Street View : on pouvait y voir un homme, torse nu, qui chassait un ours avec un baton. C'est ce qui m'a amené à réfléchir pour créer de fausses captures d'écran de Google Street. J'ai ensuite ouvert un Tumblr. L'idée : faire intervenir Hollywood.

Il précise :

Publicité

Si Google Street View permet bien quelque chose, c'est de transférer des images projetées dans les salles obscures pour les faire revenir sur Terre.

Macadam CowboY

A la question de savoir si c'est une nouvelle forme de cinéphilie, Tre Baker y met un bémol. Il lui arrive parfois de tricher sur les lieux de tournages :

Publicité

Je n'utilise pas toujours les locations exactes de là où les films ont été tournés. Parfois, comme pour Les Affranchis, j'ai inventé une adresse. Par contre, si un film était filmé à Paris mais tourné à Hollywood, je vais quand même à Paris pour composer ma capture d'écran.

Terminator 2, le jugement dernier

Pour La mémoire dans la peau, il fournit un travail de géolocalisation qui lui permet de réaliser une capture d'écran parfaite. La Mini déboule les escaliers du passage Plantin à Paris :

J'ai été capable de trouver la localisation précise de la poursuite en voiture.

Pour vous faire une idée, voici une image tirée de La mémoire dans la peau. Dans la voiture, Matt Damon :

Image tirée de la course dans La mémoire dans la peau

Mais selon Tre Baker, il est difficile de "trouver la meilleure scène qui permettra d'être introduite dans Google Street View". Pourquoi ?

Les caméras de Google ne capturent que ce qu'il se passe sur la route. En somme, il est impossible d'être témoin d'une scène ou de routes qui sont privées. Ça réduit le champ des possibilités.

La famille Tenenbaum

Borat

Munich

Trainspotting

Las Vegas Parano

Pulp Fiction

No Country For Old Men

De plus, la disposition des caméras sur le toit des voitures estampillées Google ont une particularité, un angle qui ne permet pas de toujours faire un photomontage  :

Il faut que l'angle soit bon étant donné que les caméras sont à trois ou quatre mètres au-dessus du sol. J'ai par exemple essayé de m'occuper du film Ronin, mais presque toutes les séquences ont été réalisées à l'intérieur de la voiture ou au ras du sol.

Le choix des films est assez facile d'après Tre Baker car n'importe lequel qui présenterait des scènes de rue est éligible. Son seul critère ? Que le film soit en couleur. A part cela, "c'est illimité" conclut-il.

Le Parrain

google street view

Inception

Les Affranchis

Very Bad Trip

Orange Mécanique

Article mis à jour le 26 mars 2013.

Par Louis Lepron, publié le 26/03/2013

Copié

Pour vous :