AccueilCinéma

Quand des cinémas rendent hommage aux (vraies) stars de leur quartier

Publié le

par Lucille Bion

© Damien leblanc

Une opération géniale qui redonne vie aux cinémas et à la vie de quartier.

En France, cinémas, théâtres et musées sont tapis dans l’ombre depuis fin octobre. De temps en temps, ces lieux sont investis pour des événements commerciaux. Au prix du paradoxe, certaines galeries ont par exemple servi de toit à des évènements commerciaux. 

En plein cœur du quartier d’Odéon, dans le 6e arrondissement de Paris, les cinémas MK2 et UGC ont pris les devants et ont transformé leur façade. À la place des affiches de films, les établissements ont mis à l’honneur les personnalités de leur quartier. La coiffeuse, le chocolatier, le restaurateur… Chaque commerçant est mis à l’honneur comme une vedette de cinéma.

Si la vie réelle ressemble plutôt, depuis un an, à un film d’horreur, les têtes d’affiche ne ressemblent pas à des zombies ou autres tueurs en série. Au contraire. À travers une esthétique léchée, les personnalités du quartier se mettent en scène avec des objets symboliques de leur métier, comme une louche pour le restaurateur ou des ciseaux pour la coiffeuse.

Soutenir les commerces indépendants

Une initiative qui souligne l’importance de la vie de quartier, alors que la France traverse son troisième confinement. Les cinémas, jugés non essentiels par le gouvernement, se réinventent pour devenir le trombinoscope des petits commerçants à soutenir. Face au géant Amazon, il est bon de rappeler que les petits commerces indépendants souffrent de la crise.

Sous la houlette d’une banque française, à l’origine de cette initiative, onze cinémas vont bientôt suivre la tendance à Paris, Lyon, Dijon ou encore Strasbourg, comme le rapporte cette vidéo :

L’industrie du cinéma connaît un embouteillage de plus de 400 films depuis le début de la pandémie de Covid-19, qui a bloqué les sorties en salles. Si les plateformes de streaming ont permis à quelques studios d’alléger leur agenda en privilégiant les sorties virtuelles, les films qui ne se destinent qu’à une sortie au cinéma s’accumulent. 

À voir aussi sur konbini :