Festival Paris Cinéma : le meilleur de la programmation

Du 5 au 12 juillet, la capitale donne rendez-vous à tous les amoureux du 7ème art pour une nouvelle édition de Paris Cinéma. Pendant une semaine, le festival parisien propose une programmation éclectique et festive. Ciné-karaoké, ciné-concerts, avant-premières, films d'animation et grands classiques : petit tour des rendez-vous inratables.

"Paris-Texas", le chef d'oeuvre de Wim Wenders est au programme du festival.

"Paris, Texas", le chef d'oeuvre de Wim Wenders est au programme du festival.

Ce jeudi 3 juillet, Timbuktu de Abderrahmane Sissako – qui était en Compétition au dernier Festival de Cannes – est présenté en avant-première au Gaumont Opéra en présence du réalisateur. Cette première projection ouvre en grande pompe la 12e édition de Paris Cinéma, qui se déroule cette année du 5 au 12 juillet.

Publicité

Dès lors, pendant sept jours, plusieurs cinémas emblématiques parisiens accueillent des films de tous horizons : les salles du Louxor et leur déco néo-égyptienne abritent les oeuvres en Compétition, le Gaumont Opéra Capucines déroule son tapis aux avant-premières, tandis que le Nouveau Latina et Le Reflet Médicis servent de cadre aux Grands Classiques, projetés en copie neuve ou restaurée.

Enfin, les Berges de Seine proposent chaque soir des rendez-vous qui, à l'image du ciné-karaoké, mêlent musique et cinéma. Petit tour d'horizon.

Le meilleur de la programmation Paris Cinéma

  • Samedi 5 juillet

Quoi de mieux que de lancer les festivités liées au 7ème art... en chanson ? Pour sa soirée d'ouverture "officielle" le samedi 5 juillet, le festival a prévu de déployer un écran géant sur les bords de Seine avec, au programme, une projection musicale sous forme de ciné-karaoké. Dès 21h30, vous pourrez ainsi reprendre en coeur une variété de chansons extraites de films mythiques.

Publicité

Le même jour à 20 heures au Louxor se tiendra l'avant première des Combattantsle premier film de Thomas Cailley, multi-récompensé et très applaudi à la Quinzaine des réalisateurs. Le lendemain, le Gaumont Opéra accueillera Winter Sleep, la Palme d'Or décrochée par Nuri Bilge Ceylan au dernier festival de Cannes.

  • Lundi 7 juillet

Le lundi 7 juillet, les plus impatients pourront visionner en projection exceptionnelle les tribulations de l'incroyable Bande de Filles, et discuter avec Céline Sciamma au Gaumont Opéra (20 heures). Après La naissance des pieuvres et Tomboy, la réalisatrice nous entraîne dans un récit initiatique porté par une brochette de jeunes actrices exceptionnelles, sur une B.O vibrante signée par Jean-Baptiste de Laubier alias Para One.

Publicité

  • Mardi 8 juillet

Mardi 8 juillet, Paris Cinéma propose une nouvelle fois un événement inratable pour tous les cinéphiles. Dès 22 heures 30, Dracula de Guy Maddin, adaptation du Ballet au cinéma (avec les danseurs du Royal Winnipeg Ballet), s'invite sur les Berges de Seine pour un ciné-concert exceptionnel.

  • Mercredi 9 juillet

Le lendemain, c'est un nouveau film de la sélection cannoise de 2014 qui sera projeté au Louxor à 19 heures. Il s'agit de Party Girl, la Caméra d’Or remportée par Marie Alachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis. Le trio français sera là pour animer un débat après le visionnage. Puis dès 21 heures, direction le Nouveau Latina, pour un film signé par le maître du suspense : Le Rideau déchiré d'Alfred Hitchcock.

  • Jeudi 10 juillet

À deux jours de la clôture du Festival, c'est un autre immense classique qui envahit l'une des salles obscures du cinéma d'art et d'essai. Jeudi 10 juillet, rendez-vous avec Paris, Texas de Wim Wenders à 20 heures, avant de se diriger vers un nouveau moment mêlant musique et cinéma avec le ciné-concert du chef-d'oeuvre de Murnau, Nosferatu.

Publicité

  • Vendredi 11 juillet

Le 11 juillet, le Louxor propose de frissonner aux côtés de Carry Grant dans La Mort aux trousses ou de découvrir la talentueuse Adèle Exarchopoulos dans Qui vive, le premier film dirigé par Marianne Tardieu au Gaumont Opéra. Enfin, pour clôturer en beauté cette semaine intensive de cinéma, le reflet Médicis vous propose de (re)découvrir l'immense Hiroshima mon amour d'Alain Resnais, en présence d'Emmanuelle Riva le 12 juillet.

Et pour le reste de la programmation, c'est par ici.

Par Constance Bloch, publié le 03/07/2014

Pour vous :