AccueilCinéma

Nicolas Cage, Marseille et du porno : la programmation du Festival de Deauville est là

Publié le

par Lucille Bion

Tout ce qu’il faut savoir sur la 47e édition de l’événement majeur du cinéma américain en France.

Du 3 au 12 septembre prochain, comme chaque année depuis 1975, le septième art va s’échouer sur la plage de Deauville. Depuis plus de 40 ans, ce rendez-vous annuel made in France s’attache à célébrer le cinéma américain à coups de stars prestigieuses et de films devenus cultes. Cette 47e édition s’ouvrira avec Stillwater, le nouveau film de Tom McCarthy mettant en scène Camille Cottin et Matt Damon dans les quartiers de Marseille. Sous la houlette de Charlotte Gainsbourg, présidente du jury, le festival présentera ensuite treize films en compétition.

Si certains ont déjà été présentés au Festival de Cannes comme Blue Bayou de Justin Chon, Red Rocket de Sean Baker et Flag Day de Sean Penn, le cinéma aura l’honneur de présenter des longs-métrages inédits et très attendus. Il y aura notamment Pig de Michael Sarnoski, dans lequel Nicolas Cage nous offrira une transformation mémorable, The Card Counter de Paul Schrader ou encore City of Lies de Brad Furman, dans lequel Johnny Depp endossera le costume de l’inspecteur de police qui a tenté de résoudre le meurtre de Notorious B.I.G. dans les années 1990.

Au cours de l’événement, où seront présentés plusieurs hommages (encore inconnus à l’heure où l’on écrit ces lignes), des sections parallèles vont pimenter la programmation. Outre la compétition officielle, le festival organise L’Heure de la Croisette, qui se veut un prolongement du partenariat avec le Festival de Cannes à travers quelques films de la Sélection officielle 2021, toutes nationalités confondues, et Fenêtre sur le cinéma français, qui diffusera les premières mondiales de cinq films français en présence de leurs équipes.

En attendant les précisions sur ces sections, voici les treize films retenus en compétition :

  • Blue Bayou de Justin Chon
  • Catch the Fair One de Josef Kubota Wladyka
  • Down with the King de Diego Ongaro
  • John and the Hole de Pascual Sisto
  • La Proie d’une ombre de David Bruckner
  • Pig de Michael Sarnoski
  • Pleasure de Ninja Thyberg
  • Potato Dreams of America de Wes Hurley
  • Red Rocket de Sean Baker
  • The Last Son de Tim Sutton
  • The Novice de Lauren Hadaway
  • We Are Living Things d’Antonio Tibaldi
  • We Burn Like This d’Alana Waksman

À voir aussi sur konbini :