AccueilCinéma

Le producteur de 120 battements par minute s’en prend à Macron

Publié le

par Arthur Cios

Dans 120 battements par minute. (© Céline Nieszawer)

Hugues Charbonneau, connu entre autres pour avoir produit le film 120 battements par minute, a décliné une invitation du président de la République – lui mettant au passage un joli tacle.

<em>120 battements par minute</em>. (© Céline Nieszawer)

L’Élysée organise un dîner de gala, ce jeudi 26 avril, pour mettre en avant les représentants du cinéma français avant le célèbre festival de Cannes. Parmi les invités, un certain Hugues Charbonneau, producteur de La Surface de réparation et de 120 battements par minute.

Les services de la présidence se sont probablement dit que cela serait bien de rendre hommage à son dernier film aux multiples récompenses, qui fait son bout de chemin en dehors de l’Hexagone et qui, surtout, porte un message des plus importants. Ils se sont mis le doigt dans l’œil.

En effet, le cinéaste a tweeté une photo de son invitation afin d’exprimer son refus de venir – et surtout de mettre un petit taquet au gouvernement au passage. Il explique ainsi : "Votre politique est violente, vous faites ce que le vieux monde sait faire de mieux : stigmatiser et exclure."

En cause ? Le controversé projet de loi asile immigration, voté en première lecture le dimanche 23 avril par l’Assemblée nationale, qui est censé répondre à la crise migratoire. Une loi critiquée par de nombreux parlementaire et associations, notamment Act-Up Paris, comme l’explique France Info. L’ONG au cœur de 120 battements par minute y voit une loi "mortifère et criminel", "favorisant la précarité" et entraînant "les contaminations" au VIH.

À voir aussi sur konbini :