( © Amazon)

La première photo du Don Quichotte maudit prouve que cette fois, c’est la bonne

Après 17 ans de tournage et un milliard de rebondissements, Terry Gilliam semble être fin prêt à dévoiler son film devenu une légende : L’Homme qui tua Don Quichotte.

(© Amazon)

Avant un énième rebondissement (on touche du bois), le Don Quichotte de Terry Gilliam devrait bientôt – et enfin – être projeté en salles. Pour ceux qui ne connaissent pas la légende de ce film maudit, le tournage de ce film a débuté il y a… 17 ans ! Pendant presque deux décennies, Terry Gilliam a dû surmonter de nombreux obstacles aussi cocasses les uns que les autres et faire face à des échecs successifs.

Publicité

Catastrophes en tout genre

Outre les soucis budgétaires, embêtants mais pas très originaux, l’équipe du film qui tournait en plein désert a été ironiquement retardée par une pluie battante qui a détruit tout le décor et a emporté une caméra dans un torrent.

Autres temps forts du plateau ? Le départ successif des têtes d’affiche du film : Jean Rochefort qui jouait un cavalier fut rapatrié en France à cause d’une hernie discale puis Johnny Depp et Vanessa Paradis qui abandonnèrent le projet, à cause de leur engagement sur d’autres films. Sans oublier, cerise sur le gâteau, le décès d’un cheval maltraité et affamé qui a participé à écrire la légende du film, en créant une polémique.

Aujourd’hui, le film est terminé depuis maintenant 9 mois et dévoile sa première photo. On aperçoit l’armure brillante de Jonathan Pryce et Adam Driver sur son âne dans une espèce de pancho, au second plan. Le premier jouera Don Quichotte et le second Toby.

Publicité

On retrouvera également la Française Olga Kurylenko (Hitman), le Suédois Stellan Skarsgård (Will Hunting) ainsi que Rossy de Palma (la "chica" de Pedro Almodovar) et Sergi López. Le film devrait sortir cette année… si tout se passe bien.

D’ici là, libre à vous, de découvrir Lost in La Mancha, le "non-making of" du film maudit de Terry Gilliam réalisé à quatre mains par Keith Fulton et Louis Pepe qui ont suivi minutieusement ce tournage chaotique. Ils étaient partis sur le tournage pour faire un reportage et ont ainsi illustré les grandes difficultés de la réalisation.

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 21/02/2018

Pour vous :