En Chine, le premier cinéma a réouvert ses portes après 50 jours de fermeture

Mais aucun spectateur n'a fait le déplacement.

Lundi, la Chine a réouvert son premier cinéma après deux mois de fermeture due au Covid-19. L’heureux élu est le Golden Palm Cinema à Urumqi, dans la région de Xinjiang, qui a pu ouvrir ses portes pour la première fois depuis le 26 janvier. Quatre à cinq autres multiplexes seraient également en attente de réouverture à Urumqi. 

Lundi, le cinéma a projeté des films sortis avant la fermeture des salles en Chine uniquement et proposait des longs-métrages d’animation familiaux ainsi que quelques drames chinois, dont plusieurs films patriotiques à la gloire du communisme, comme le film de guerre Liberation ou My People, My Country. Pour le moment, aucune nouvelle sortie ne sera projetée sur les écrans du Golden Palm Cinema.

Publicité

Malheureusement, malgré les efforts du cinéma, qui a par exemple offert des places gratuites à ses adhérents, et toutes les précautions prises, comme le nettoyage des salles entre chaque projection, la distribution de masques, ou le respect des distances de sécurité entre les spectateurs, personne n’a fait le déplacement lundi. 

Sans public, le cinéma fonctionnera donc à pertes, bien davantage que s’il restait fermé. "Si nous ne projetons pas de nouveaux films, ça ne fera aucune différence que nous soyons ouverts ou pas. Mais nous devons attendre de voir si de nouveaux films vont sortir", a déclaré un employé du cinéma à Variety

La Chine a fait état mercredi d’une seule nouvelle contamination locale par le coronavirus pour la deuxième journée consécutive mais de douze nouveaux cas importés, portant le nombre de cas importés à 155.

Publicité

Par Manon Marcillat, publié le 18/03/2020