AccueilCinéma

Pourquoi la nouvelle attraction Blanche-Neige de Disney fait polémique

Publié le

par Lucille Bion

"Il est difficile de comprendre pourquoi Disneyland, en 2021, fait le choix d’ajouter une scène aux idées si rétrogrades."

Une zone entièrement dédiée à Star Wars, une autre liée au monde merveilleux de Pandora d’Avatar, une tour de la terreur version Gardiens de la Galaxie : le parc Disney implanté en Californie ne cesse de se renouveler pour offrir toujours plus de divertissement à son public.

Après avoir fermé ses portes pendant plus 400 jours à cause de la pandémie de Covid-19, le parc d’attractions était fier de dévoiler sa nouvelle attraction Blanche-Neige. Mais au lieu d’un accueil chaleureux, c’est une douche froide que s’est prise Disneyland.

Si la magie est palpable depuis que le manège a été pimpé, l’attraction n’a pas jeté assez de poudre aux yeux pour duper les deux journalistes, Katie Dowd et Julie Tremaine. Comme le rapporte LCI, deux chroniqueuses du San Francisco Chronicle ont pointé du doigt le manège Blanche-Neige qui se termine par un baiser du prince, sans consentement.

En s’insurgeant contre ce "True love’s kiss", le duo martèle que ce n’est pas un modèle adéquat pour les enfants :

"Un baiser qu’il lui donne sans son consentement, pendant qu’elle dort, ne peut pas être le véritable amour si une seule personne sait ce qu’il se passe. N’avons-nous pas déjà convenu que le consentement dans les premiers films de Disney était un problème majeur ? Qu’apprendre aux enfants que s’embrasser, quand il n’a pas été établi que les deux parties y étaient disposées, n’est pas acceptable ?

Il est difficile de comprendre pourquoi Disneyland, en 2021, fait le choix d’ajouter une scène aux idées si rétrogrades sur ce qu’un homme est autorisé à faire à une femme, d’autant que l’entreprise met actuellement l’accent sur la suppression des scènes problématiques de manèges."

Des combats inégaux

Pourtant, en 2020, dans un élan de modernité, Disney avait pris la décision de modifier les attractions Splash Mountain de ses parcs américains, qui évoquent le passé raciste des États-Unis, pour les mettre aux couleurs de sa première princesse noire, Tiana, figure phare de La Princesse et la Grenouille.

Attraction très populaire de Disneyland et Disney World, Splash Moutain consistait en un parcours aquatique dans un tronc factice s’achevant sur une grande chute dans l’eau. Tiré du très controversé Mélodie du Sud, le film sorti en 1946 a suscité de nombreuses critiques qui lui reprochaient de diffuser des clichés racistes et de peindre sous un jour idyllique les plantations esclavagistes du vieux Sud des États-Unis.

Pour ces raisons, le film n’est plus diffusé au cinéma depuis les années 1980 et n’a jamais fait l’objet d'une sortie en DVD. Mélodie du Sud a également été délibérément tenu à l’écart du catalogue de la plateforme de vidéo à la demande Disney+, et son attraction a été modifiée récemment en conséquence. Si le racisme est un véritable combat pour Disney, les limites du consentement et les relations entre les hommes et les femmes devraient également faire partie des batailles de l’institution.

Pour les plus curieux, voici à quoi ressemble l’attraction :

À voir aussi sur konbini :