Pourquoi la BO des Gardiens de la Galaxie est entrée dans l'Histoire

Cette semaine, la bande-originale des Gardiens de la Galaxie, dernière production Marvel, est entrée dans l'Histoire. Pourquoi ? On vous l'explique. 

Hier, on est allé voir Les Gardiens de la Galaxie. Au-delà de la (très) bonne impression que laisse le film de James Gunn, entre des personnages attachants, un casting convaincant (le catcheur David Bautista, impressionnant en Drax le destructeur) et un univers superbement retranscrit, il y avait un élément auquel personne ne pouvait passer à côté : la bande-originale.

Sortie le 1er août aux États-Unis, la production Marvel n'a pas seulement conquis un public de cinéphiles et de fans de comics avec ses 188 millions de dollars engrangés en moins de deux semaines. Il a aussi permis de vendre plus de 109.000 copies de la BO lors de sa deuxième semaine d'exploitation - 60.000 lors de sa première.

Publicité

Résultat, une première place méritée au classement américain du Billboard 200, chose assez rare dans l'industrie musicale. Et, c'est une première dans l'Histoire pour une BO numéro 1 : sur cette dernière, aucune nouvelle chanson n'est proposée.

Pourquoi ce succès ?

La musique au centre du film

L'identité musicale du blockbuster estival est identifiable : elle tourne entre les années 60 et 70, et il y a une raison à cela. Le personnage principal du film, le Terrien Peter Quill (hilarant Chris Pratt) voit son Walkman s'inscrire complètement dans le scénario : il incarne l'un des derniers liens qu'il entretient encore avec la Terre.

Publicité

Car en son sein, une seule cassette audio qui tourne en boucle avec les mêmes morceaux. Son nom : "Awesome Mix Vol.1".

gardiens de la galaxie

Il faut revenir à la sortie outre-Atlantique de Frozen (La Reine des neiges) pour se souvenir d'une telle performance : la BO du Disney est devenue en 2014 la plus vendue depuis... Titanic (1997) avec trois millions de copies. Et l'argument était le même que pour Les Gardiens de la Galaxie : la musique, ici confectionnée spécialement pour le film d'animation Disney, était liée au scénario.

Publicité

Plus classique tu meurs

Dans les "Various Artists" des Gardiens de la Galaxie, on retrouve la crème de la crème d'une certaine musique anglo-saxonne, plus-pop-tu-meurs. Soit du David Bowie (qu'on pouvait déjà entendre récemment dans La vie rêvée de Walter Mitty), The Runaways, Marvin Gaye, ou encore Blue Swede et les Jackson 5.

Le choix des pépites (dont Quentin Tarantino est un spécialiste) concourt à ce résultat. La nostalgie s'occupe du reste.

Publicité

Aussi, une bonne partie de ces chansons rassemblées sur la BO ont une particularité : elles ont été au sommet des charts lors de leur commercialisation. Prenons les Suédois de Blue Swede : en 1974, ils atteignent la première place aux USA. "Hooked on a Feeling" sera ensuite réutilisée sur Reservoir Dogs (tiens, Tarantino) et une chanson de la série Ally McBeal.

"Go All the Way" de Raspberries ? Même topo : cinquième position en 1972 pour 1,3 million de copies du single arrachées. Et ainsi de suite : "Cherry Bomb" de The Runaways (6ème des ventes de singles aux USA en 1976), "Ain't No Mountain High Enough" de Marvin Gaye et Tammi Terrell (parmi les 20 meilleures ventes de 1967, numéro 1 en 1970 avec la reprise de Diana Ross), sans parler des Jackson 5 de leur immense succès "I Want You Back".

Si on ajoute à cela un Marvel qui tient la route avec des super-héros qui maîtrisent l'humour à la perfection, on comprend mieux pourquoi la bande son des Gardiens de la Galaxie est aujourd'hui en tête des ventes.

Par Louis Lepron, publié le 14/08/2014

Pour vous :