AccueilCinéma

"Je me sens comme une putain" : pourquoi Hitchcock n'a jamais voulu rencontrer Spielberg

Publié le

par Lisa Drian

© Fred Palumbo / Gage Skidmore / Wikimedia Commons

Deux grands noms du cinéma qui n'ont jamais pu se parler.

Le maître et l’élève. Spielberg était son admirateur et avait un profond respect pour le travail d’Hitchcock. Mais jamais ces deux grands noms du cinéma ne se sont rencontrés. Et c’est l’un des drames de la vie de Steven Spielberg de ne jamais avoir pu discuter avec son idole avant sa mort en 1980.

Et The Independent raconte parfaitement, à travers cette anecdote, pourquoi la rencontre n’a jamais eu lieu :

"Dans son livre audio de 2001 Tales of Hollywood, le conteur Stephen Schochet explique que la routine matinale d’Hitchcock a été autrefois 'bouleversée par un jeune homme non invité qui rôdait autour du plateau de tournage' de son dernier film Family Plot, sorti en 1976. On prétend qu’Hitchcock aurait appelé un membre du tournage pour faire partir l’intrus. Selon Schochet, c’était Spielberg, qui avait également tenté de le rencontrer sur le tournage de Torn Curtain 10 ans plus tôt."

Et ce sont des années plus tard que l’acteur Bruce Dern a confirmé dans ses mémoires, Des choses que j’ai dites, mais que je n’aurais probablement pas dû, en 2014, que Hitchcock avait bien évité la rencontre. L’acteur, qui a joué dans Marnie et dans Family Plot se souvient pourtant avoir essayé de convaincre Hitchcock, en vain : 

 "Je lui ai dit : 'Vous êtes son idole. Il [veut] juste s’asseoir pendant cinq minutes et discuter avec vous.' Mais Hitchcock a refusé, écrit Dern. Il a répliqué : 'N’est-ce pas le garçon qui a fait le film sur les poissons ? Je ne pourrais jamais m’asseoir et lui parler… parce que je le regarde et me sens comme une putain.'"

Déconcerté, Dern a finalement voulu comprendre le raisonnement d’Hitchcock : "J’ai demandé : 'Pourquoi pensez-vous que Spielberg fait de vous une pute ?' Hitch a répondu : 'Parce que je suis la voix de l’attraction Jaws [au parc Universal Studios]. Ils m’ont payé un million de dollars. Et je l’ai pris et je l’ai fait. Je suis une pute. Je ne peux pas m’asseoir et parler au garçon qui a fait le film sur le poisson… Je ne pourrai même pas toucher sa main."

À voir aussi sur konbini :