(© DC Comics)

Pourquoi cette couverture d'un comics Batman fait polémique en Chine

Le chevalier noir est accusé d'être un allié des manifestants de Hong Kong.

Le chevalier noir, perçu comme un allié des manifestants de Hong Kong. La diffusion d’un visuel de Dark Knight Returns : The Golden Child, a créé la polémique en Chine. On peut apercevoir la silhouette d’une femme armée et prête à lancer un cocktail molotov avec le slogan imposant en rose fluo, "The future is young" (Le futur appartient à la jeunesse).

Le Monde nous raconte que DC Comics a diffusé fin novembre ce visuel du quatrième volet de Batman Dark Knight Returns : The Golden Child, écrit par l’auteur de bandes dessinées Frank Miller et dessiné par le scénariste brésilien Rafael Grampá, qui a fait polémique de l’autre côté du globe.

Publicité

Publicité

La polémique en Chine est liée aux manifestations à Hong Kong. En effet, Batwoman est ici comparée à une manifestante avec son masque noir et son arme. Or, ce genre de visuels ne sont pas les bienvenus dans le pays, surtout que les émeutes perdurent depuis maintenant des mois, et que la répression se fait de plus en plus dure.

Avec le slogan "The Future Is Young", la population chinoise y a vu comme un encouragement à la révolte de la jeunesse, et a accusé DC Comics de soutenir le mouvement pro-démocratie, d’inciter la jeunesse à se rendre dans la rue. Par conséquent, et en prenant compte du contexte fortement sensible de la Chine, l’éditeur de DC Comics a décidé de s’autocensurer et de retirer le visuel promotionnel en ne laissant aucun commentaire.

Ce n’est malheureusement pas la première fois qu’une entreprise censure des contenus pro-libération de Hong Kong (ce qui n’est pas officiellement le cas, DC n’ayant rien précisé sur le message de la diffusion de cette couverture). En effet, Blizzard avait banni et sanctionné un joueur d’Heartstone pour avoir affiché son soutien à la cause.

Publicité

En attendant, Dark Knight Returns : The Golden Child sortira le 11 décembre 2019 chez les libraires américains. Et bientôt en Chine ?

À lire également -> Crise sans précédent à Hong Kong : 5 questions pour tout comprendre

Par Maëva Carayon, publié le 02/12/2019

Copié

Pour vous :