AccueilCinéma

Rencontre avec Sasha Lane, la nouvelle étoile montante du cinéma américain

Publié le

par Lucille Bion

( © Diaphana Distribution )

Le cinéma manquait de jeunes actrices prometteuses et décalées. Sasha Lane, découverte aux côtés de Shia LaBeouf dans American Honey, pourrait bien faire des ravages dans les années qui viennent grâce à sa passion. 

(© Diaphana Distribution)

Lorsque je rentre dans la pièce, la jeune grunge à dreadlocks Sasha Lane est en train d’écouter "Redbone" de Childish Gambino. J'ose à peine la déranger. Je me dis très vite, en la voyant dans son costume violine ultra décolleté, qu’elle a bon goût. Je lui parle immédiatement de musique, histoire de me faire une idée de sa playlist : Childish Gambino donc, mais aussi Mac Miller, Kali Uchis, "que des bons beats, des choses simples", explique-t-elle. Elle est parfaite.

L'actrice d'American Honey vient à Paris pour faire la promo de son film, mais elle connaît déjà bien la capitale. La veille, elle se gavait de pain et se promenait avec sa meilleure amie pour lui faire découvrir la ville. Elle trouve les gens cool ici…"surtout dans les bars gays", précise-elle en rigolant. 

"Je suis une chilleuse, j’aime écouter de la musique, chanter. Je préfère me retrouver dans des endroits plus intimes, tamisés, plutôt que dans de grosses soirées."

Du haut de ses 21 ans seulement, la mystérieuse Sasha Lane se dévoile enfin. En l’entendant parler, on découvre une jeune fille créative et passionnée, moins timide que dans American Honey. Elle joue l’héroïne de ce road movie signé Andrea Arnold. La réalisatrice a suivi avec sa caméra une bande de jeunes qui gagne sa vie en faisant du porte-à-porte, pour refourguer des magazines en tous genres.

Sasha Lane, en ce qui la concerne, campe le rôle de Star, qui rencontre un jour Jake (Shia LaBeouf), sur le parking d'un supermarché. Il lui propose un job et elle le suit sans hésiter, ce qui lui permet de vivre enfin pleinement libre et de s’échapper d’un quotidien morose.

Singulière et magnétique

Pour ce premier rôle, elle affirme avoir été très bien entourée : tout le monde l’a encouragée. Elle se sentait parfois vulnérable devant la caméra, consciente que tout le monde pouvait la regarder. Il faut dire que le film comprend un casting hors normes : 15 personnages principaux composent la bande de jeunes qui sillonnent le Midwest. 

"Parfois je me sentais à l’étroit, mais on avait beaucoup de liberté. Il y avait beaucoup d’énergie et à certains moments, on n’aurait même pas dit que l’on tournait un film. C’était une longue expérience, mais très fun."

Sasha Lane n’a pas été noyée dans le casting. Au contraire, la jeune actrice est parvenue à attirer tous les regards avec son petit look grunge décalé. Elle adore la mode et les tatouages, mais elle ne suit que ses envies. L'artiste aime être à l’aise dans sa tenue et nous confie qu’elle est obsédée par les chouchous et les chaussettes stylées. Outre ses deux petites lubies fantaisistes, son charisme est indéniable. Elle s’est justement fait repérer par Andrea Arnold lors d'un casting sauvage. À cette époque, la jeune étudiante n'envisageait même pas de devenir actrice :

 "J’étudiais la psychologie et la sociologie à l'université. Maintenant je ne vais plus en cours mais j’étudie toujours un peu en lisant ou en regardant des documentaires. Je suis très intéressée par la psychologie et les gens, la manière dont ils pensent, évoluent et comment ils travaillent. J’aime m’intéresser à leurs décisions. Je suis fascinée par les gens."

Je comprends tout de suite que ce rôle était fait pour elle. Comme une évidence, dans le film, elle suit le perso de Shia LaBeouf parce qu'il l'intrigue et se retrouve, comme à l'école, dans la position de la petite nouvelle au sein de son groupe. Star essaye donc d'apprendre à travailler comme ses collègues et devient ainsi une fine observatrice de l'humanité. Sans jamais se soumettre aux règles imposées par la tyrannique "chef de gang" (que joue à la perfection Riley Keough), elle se débrouille pour faire du chiffre, comme on le dit vulgairement.

(© Diaphana Distribution)

Passionnée et intègre

Jamais, pour ce rôle, elle ne s'est pervertie. Et jamais elle ne se pervertira pour quoi que ce soit. Dernièrement, elle a aimé Moonlight et Captain Fantastic, mais affirme ne s'inspirer de rien, ni de personne. C'est d'ailleurs ce qu'elle conseillerait à un jeune acteur : 

"Quand on débute dans ce métier, il faut faire les choses bien. Les jeunes acteurs sont affamés. Mais il faut avant tout être passionné, car c’est un métier qui t'en demande beaucoup, qui te vide. Quand tu regardes en arrière, c’est important de te dire que tu as fait de ton mieux. Il faut rester soi-même et ne pas accepter de faire n’importe quoi."

En dehors du plateau de tournage, Sasha Lane souhaite rester assez discrète sur sa vie privée. Elle évoque un frère de 23 ans avec qui elle est très proche, et ses amis, sur qui elle compte beaucoup car eux seuls peuvent la comprendre. L'actrice débutante est encore un mystère à déchiffrer. La suite au prochain épisode, puisqu'elle ne compte pas quitter le cinéma tout de suite – qui d'ailleurs ne pourra bientôt plus se passer d'elle. 

À voir aussi sur konbini :