AccueilCinéma

La folle aventure Marvel de Pom Klementieff, l’actrice française qui joue Mantis

Publié le

par Arthur Cios

Mantis dans Les Gardiens de la Galaxie 2 (Crédit Image : Marvel)

L’actrice française, introduite dans l’univers ciné de Marvel en tant que Mantis dans Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2, explique son casting et comment elle a appris a posteriori que son personnage serait dans Avengers : Infinity War (attention : cet article contient quelques spoilers).

La plupart des membres de l’équipe sont forts, rapides et ont des réflexes impressionnants. L’un d’eux est assez malin pour réussir à bricoler des armes et des grenades en deux temps trois mouvements. Un autre est une espèce d’arbre capable d’agrandir son corps comme bon lui semble, avec tout ce que ça implique (faire des brochettes d’ennemis avec ses bras et plus encore). Et, au milieu de cette clique communément appelée Gardiens de la Galaxie, nous avons Mantis.

Un personnage caractérisé par ses grands yeux noirs globuleux et ses antennes, et qui détonne de par son calme, sa douceur et sa naïveté. On ne va pas trop se mentir : elle n’affiche pas les pouvoirs les plus utiles pour combattre le Titan à la poursuite des Pierres de l’Infini. Il a fallu attendre la fin du deuxième volet des aventures de Gamora, Star-Lord et compagnie pour voir la puissance de ses pouvoirs, quand elle réussit à bloquer Ego, afin que les autres puissent détruire le père de Peter Quill.

On se demandait si elle allait avoir son importance dans l’immense fresque super-héroïque que viennent de lancer les frères Russo. Réponse : Oui, elle a un rôle clairement important. Elle réussit même à calmer le grand méchant Thanos le temps d’une baston d’anthologie (avant de disparaître comme la moitié de nos Avengers adorés).

Derrière ce rôle se cache une actrice française peu connue pour l'instant, mais qui émerge petit à petit au grand Hollywood : Pom Klementieff. Avec un père consul franco-russe et une mère coréenne, cette dernière nait au Canada, puis bouge un peu partout dans le monde avant de s'installer en France. Elle décide de suivre les cours Florent à 19 ans. Au départ, vous avez pu la voir dans des comédies type Les Kaïras de Franck Gastambide ou faire des petits rôles dans L'Amour dure trois ans ou encore Radiostars. C'est grâce au Old Boy américain de Spike Lee qu'elle fait ses débuts à Hollywood, avant de se faire repérer par Disney.

Avant la sortie en salles du mastodonte qui va tout écraser dans les prochains jours au box-office, nous avons pu brièvement discuter avec cette dernière. L’occasion de revenir sur son casting, le moment où elle a su qu’elle serait dans Infinity War, la préparation pour son rôle et le tournage épique avec les Russo.

(© Marvel / Disney)

Konbini | Comment s’est passé ton premier casting pour Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 ?

Pom Klementieff | Donc j’ai passé un premier casting. Mes agents et mon manager m’ont mise dessus. Il y avait la directrice de casting. Ensuite ils ont voulu me revoir, donc j’ai passé un casting avec elle et James Gunn, le réalisateur, dans les studios Disney à Los Angeles.

Puis ils m’ont envoyée à Atlanta, pour faire un screen test avec Dave Bautista qui joue Drax, parce que j’ai la plupart de mes scène avec lui. J’avais deux scènes, dont celle où je le touche et je vois ce qu’il a vécu dans sa vie, où je ressens les émotions qu’il a ressenties. C’est là que j’ai eu le rôle. On était plusieurs à passer le screen test, ce qu’ils ont l’habitude de faire apparemment.

Est-ce que tu savais déjà que ton personnage serait dans Avengers : Infinity War ?

Non, je n’en avais aucune idée. Je ne connaissais même pas l’ampleur de mon personnage, donc je me disais : "Peut-être que je serai une méchante qui va crever au milieu du film." Et puis non, c’était beaucoup plus que ça. Quand j’ai lu le scénario, j’étais vraiment sur le cul, si je peux me permettre [rires].

Quand on a tourné Les Gardiens 2, je me souviens que les producteurs sont venus me voir pour me dire : "Il y a de fortes chances pour que tu sois dans Avengers avec les autres gardiens." Ça, c’était complètement fou.

Est-ce que depuis tu as essayé de lire des comics, afin de mieux appréhender le personnage, pour Les Gardiens ou par la suite ?

Alors ça, j’avais essayé avant, au moment du casting, puisque je savais de quel personnage il était question. Sauf que ça va complètement dans tous les sens dans les comics. Il y a plusieurs auteurs, plusieurs personnes, qui ont dessiné le personnage de façons différentes. Parfois elle est très sexy, parfois elle est très femme, parfois elle est plus jeune femme et parfois on dirait qu’elle porte un bikini. C’est un peu bizarre ce qui se passe dans sa vie, c’est un peu vulgaire parfois.

(© Marvel)

Donc j’étais complètement perdue, pour être honnête avec toi, je savais pas quoi faire. Je me disais :

"C’est quoi ce truc ? J’espère que je ne vais pas devoir jouer ce personnage-là de cette manière parce que j’ai l’impression que la vision de James Gunn est plus originale, plus étrange, plus intéressante et même plus féministe en quelque sorte."

J’ai demandé à James Gunn, qui m’a dit : "Non, non, pas besoin de lire les comics, le personnage que j’ai écrit est vraiment différent, on peut le créer ensemble." J’ai décidé de lui faire confiance à 300 % de toute façon, et de créer quelque chose de nouveau.

Dans Les Gardiens 2, ton perso était très candide, il semblait tout découvrir. Est-ce que dans celui-là c’est toujours le cas, ou est-ce que vu que Mantis a passé du temps avec les Gardiens, elle est plus dans l’action ?

Je pense qu’elle garde beaucoup d’innocence. J’espère que les gens ne vont pas être fatigués de ça. Mais elle apporte un peu de comédie aussi, parce que beaucoup d’autres personnages du film sont beaucoup plus sérieux, il se passe des choses très dramatiques dans le film. Les gardiens apportent quelque chose d’un peu plus amusant.

Mantis dans Les Gardiens de la Galaxie 2 (Crédit Image : Marvel)

Comment s’est déroulé le tournage d’Avengers, que j’imagine encore plus grand que celui des Gardiens ?

Ah c’est certain que l’ampleur du film était énorme. Le nombre de personnages que les gens adorent – et que j’ai adoré regarder quand je ne faisais pas partie de l’univers Marvel –, c’est quand même dingue. Quand on les voit tous ensemble sur le même tournage, c’est fou. Après, c’est sûr que je n’ai pas tourné avec tous les Avengers, seulement certains. C’était incroyable de tourner avec Robert Downey Jr. par exemple.

Il a duré combien de temps ?

On a tourné quand même deux films, donc ça a duré quelques mois. Il y avait tellement d’acteurs avec des emplois du temps très chargés que c’était assez éparpillé comme tournage, sur à peu près six mois, voire plus. Je ne me rappelle plus trop.

Parce qu’il y en a qui ont fait des films entre les deux ?

Ouais, bien sûr. Moi, on avait besoin de moi parfois deux semaines, puis je repartais chez moi avant de revenir quelques jours. Vraiment éparpillé, donc.

À voir aussi sur konbini :