Netflix est accusé de faire des suggestions spéciales pour ses abonnés noirs

Plusieurs utilisateurs noirs de la plateforme ont remarqué qu'on leur proposait des films avec des images trompeuses, qui seraient faites en fonction de leur couleur de peau.

(© Netflix)

C’est peut-être parce que Netflix est au sommet du marché du streaming qu’il attire tous les regards – et donc les critiques. Une enquête du Guardian laisse ainsi penser que le géant de la vidéo ciblerait ses utilisateurs selon leur race.

Publicité

En effet, des abonnés noirs ont remarqué que Netflix leur proposait des films avec des vignettes personnalisées montrant… des personnages secondaires des films ayant la même couleur de peau – alors qu'un utilisateur blanc verrait surtout des personnages blancs.

Dans ce premier exemple, celui de Tel père, les deux vedettes du film sont pourtant Kristen Bell (Veronica Mars, The Good Place) et Kelsey Grammer (qu’on a pu apercevoir dans les X-Men dans la peau du Fauve). Leonard Ouzts et Blaire Brooks, les deux acteurs présents sur la photo, ne sont donc pas du tout représentatifs du long-métrage.

Publicité

De même, pour un autre film populaire comme Love Actually, on peut voir Keira Knightley avec Chiwetel Ejiofor, alors que les comédiens principaux sont plutôt Hugh Grant, Emma Thompson et Colin Firth.

Ces différentes captures d’écran illustrant de mauvaises représentations sont d’autant plus hypocrites que Netflix possède une branche "Strong Black Lead" pour mettre en avant la culture noire afro-américaine – et qui est notamment à l’origine des séries Dear White People et Marvel’s Luke Cage.

Le Guardian a recueilli le témoignage d’un réalisateur de 26 ans, Tobi Aremu :

Publicité

"C’est plus que le sentiment de s’être fait duper. Si quelque chose est noir, ça ne me dérange pas qu’on me le suggère. Je suis noir : donnez-moi du divertissement avec des Noirs, donnez-m’en plus. Mais si ça ne l’est pas, ne le présentez pas comme tel. Je me demande à quoi pensent ceux qui font ces films et ces émissions. Si ça m’arrivait, je serais très contrarié."

Une Londonienne exprime également sa déception :

"C’est le côté obscur du marketing. Je l’avais déjà remarqué il y a un moment avec un film avec Zac Efron que j’avais déjà vu, mais Netflix me l’a suggéré comme un film avec Michael B. Jordan. J’ai regardé 30 minutes d’une rom-com la semaine dernière, parce que je croyais que c’était sur un couple noir quand j’ai regardé le poster. Je voulais voir leur histoire. Ils savaient que je voulais voir leur histoire. Pourquoi ils ne font pas plus d’histoires comme ça, alors ?"

Publicité

Netflix sait comment attirer ses abonnés, puisqu’il se base sur une stratégie de personnalisation extrême. Pour recommander un drame à un fan de comédie, la plateforme va mettre en avant des acteurs et actrices habitués aux rôles comiques. Pourtant, la plateforme dément toutes les accusations de racisme, rapporte Numerama :

"Nous ne demandons rien à nos membres concernant leur race, leur genre ou leur origine. Il serait donc impossible pour nous d’utiliser ces informations pour personnaliser leur expérience Netflix. La seule info que nous utilisons est leur historique de visionnage. C’est pour être sûrs que les visuels que l’on montre aux gens leur sont utiles lorsqu’ils décident ce qu’ils vont regarder."

Par Lucille Bion, publié le 24/10/2018

Pour vous :