© Keystone Features/Getty Images

Avec des images inédites, Peter Jackson va réaliser un docu sur les Beatles

Ces images d’archives exceptionnelles, jamais montrées au public, retraceront l’enregistrement du dernier album des Fab Four.

© Keystone Features/Getty Images

Entre le 2 et le 31 janvier 1969, les Beatles se sont enfermés dans les studios EMI de Londres pour mettre en boîte leur dernier album, Let It Be (enregistré avant Abbey Road mais sorti quelques mois après celui-ci). De cette session aussi mythique que chaotique le groupe culte a gardé près de 55 heures d’images d’archives inédites, qui vont finalement être montrées au grand public. En effet, Apple Corps a recruté Peter Jackson, le réalisateur-démiurge des deux trilogies Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit, et sa boîte de production WingNut Films, pour compiler ces enregistrements en un documentaire qu’il nous tarde de découvrir.

Publicité

À l’origine, ce projet dédié à John Lennon et ses acolytes aurait dû prendre la forme d’un documentaire pour le petit écran. Le fil rouge du téléfilm était alors complètement différent, et devait revenir sur le concert de 42 minutes donné sur le rooftop du Savile Row. Cet événement exceptionnel, qui a lieu 50 ans auparavant jour pour jour, avait déjà été mentionné dans le rockumentaire également intitulé Let It Be, réalisé par Michael Lindsay-Hogg et sorti en 1970. C’est finalement sous l’influence des deux sociétés de production, mais aussi de Paul McCartney, Ringo Starr, Yoko Ono et Olivia Harrison, très impliqués dans le projet, que ce nouveau long-métrage changera de forme et de point de vue.

Dans un communiqué, Peter Jackson a décrit ce film comme une véritable "machine à remonter le temps, qui nous transportera en 1969 et nous donnera le sentiment de siéger près de ces quatre amis en train de composer des chansons mythiques". Le réalisateur néo-zélandais a également confié que les vidéos d’archives comprenaient 140 heures d’enregistrements audio ! Rien d’insurmontable pour ce passionné d’Histoire et du travail d’orfèvre, qui a passé des mois à restaurer et à coloriser des images de la Seconde Guerre mondiale pour le documentaire They Shall Not Grow Old, diffusé sur la BBC Two en novembre 2018.

L’enregistrement de Let It Be fut plutôt cauchemardesque pour le quatuor. L’arrivée de Phil Spector à la production a entraîné des conflits avec Paul McCartney, tandis que la séparation prochaine du groupe, survenue en avril 1969, commençait à se faire ressentir. Les Fab Four ont également été consumés par leurs ambitions démesurées (des bœufs et des sessions live pour enregistrer, un film pour clore l’album, un retour aux racines rock brut du groupe), même si l’album fut un carton commercial. Pour rappel, une série sur le "cinquième Beatle", leur manager Brian Epstein, est également en préparation du côté de la chaîne Bravo aux États-Unis.

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 30/01/2019