(© Pixar)

Le premier personnage gay de Pixar... va être censuré en Russie

La seule ligne de dialogue qui indiquait qu'un personnage était lesbien a été traduite différemment.

Ce n’est pas la première fois que, de l’autre côté de l’Europe, on censure des scènes liées à des relations homosexuelles dans des films. La justification est souvent le fait que, depuis 2013, la "propagande" homosexuelle est interdite par la loi.

On pense par exemple à Alien: Covenant, et plus particulièrement au baiser entre David et Walter, les deux androïdes interprétés par Michael Fassbender, qui a été coupé du montage en Russie – ce qui est absurde quand on pense à ce qu’implique la séquence dans l’histoire et dans l’évolution du personnage. Ce n’était pas un cas isolé, puisque Rocketman, ou aussi Avengers : Endgame, avaient reçu un traitement similaire.

Publicité

Le Moscow Times nous informe que le nouveau Pixar, En avant, a subi le même sort. En effet, le long-métrage d’animation présente le premier personnage gay de l’histoire du studio – enfin, il s’agit d’un perso secondaire, une agente de sécurité qui déclare, à un moment, qu’elle a une petite amie. Il n’en fallait pas moins pour que Disney Russie effectue un changement subtil.

Le média russe nous informe que des spectateurs ayant vu la version traduite en russe n’ont pas remarqué le fait que ce personnage soit lesbien, et pour cause : le terme "petite amie" ou "copine" a été traduit par… "partenaire". Cela peut paraître insignifiant, mais ça veut dire beaucoup dans ce contexte où toute évocation d’homosexualité semble mise de côté en Russie. Pour Disney, il s’agit sans doute, "probablement", d’une manière de ne pas avoir à enlever une séquence entière du film.

Par Arthur Cios, publié le 02/03/2020