AccueilCinéma

Star Trek : un personnage gay fait débat parmi les différentes générations d'acteurs

Publié le

par Charles Carrot

Le pilote Mr. Sulu est officiellement gay dans Star Trek : Sans limites, en hommage à son acteur originel George Takei, qui a longtemps caché son homosexualité. Manque de bol : celui-ci n'a pas trop apprécié.

John Cho est Hikaru Sulu dans les films <em>Star Trek</em> post-2009, dont <em>Sans Limites</em> (© Paramount).

Dans le très prochain Star Trek : Sans limites, treizième long métrage de la saga et troisième volet depuis le reboot de J.J. Abrams en 2009, on a le droit à une petite révélation sur un personnage historique de la franchise : depuis tout ce temps (enfin, depuis 3 films) le pilote de l'USS Enterprise Hikaru Sulu (version John Cho) était gay, et quand il n'est pas en mission, il élève tranquillement sa fille avec son partenaire. Cette nouvelle information sur le personnage est clairement conçue comme un hommage au premier acteur l'ayant interprété dans la série des années 1960 : George Takei (voir ci-dessous), qui a fait son coming out en 2005 après avoir caché son homosexualité pendant des décennies (il a désormais 79 ans).

L'interprète original est déçu

George Takei, le Mr.Sulu original (© Paramount).

La série Star Trek étant connue pour son ouverture d'esprit, avec un casting diversifié depuis sa création et des épisodes évoquant de nombreux sujets de société, nul doute que ce changement était conçu comme une évolution logique et assez naturelle du personnage. Et d'ailleurs, cela ne pose pas le moindre problème à son interprète actuel John Cho, qui déclarait la semaine dernière au journal australien Herald Sun la chose suivante :

"J'ai apprécié l'approche employée dans le film, qui n'en fait pas des caisses à ce sujet. J'espère d'ailleurs que c'est la direction que prend l'humanité, le fait de ne pas politiser les orientations personnelles de chacun."

Sauf que, contre toute attente et comme le relaie notamment le magazine Premiere, cette modification du personnage ne plaît guère à George Takei. Le vénérable acteur d'origine japonaise a expliqué dans la foulée au Hollywood Reporter qu'il trouvait ce choix scénaristique contraire à la volonté de Gene Roddenberry, créateur original de Star Trek. Pour lui, Mr. Sulu a toujours été conçu comme un personnage hétérosexuel, et il aurait préféré voir apparaître un personnage homosexuel inédit :

"Je suis ravi qu'il y ait un personnage homosexuel [dans Star Trek : Sans Limites]. Malheureusement, c'est une déformation de l'œuvre de Gene, qu'il a longuement pensée. Je trouve que c'est vraiment dommage [...]. Ce film va sortir pour le 50e anniversaire de Star Trek, c'est le moment de faire honneur à Gene Roddenberry, un homme dont la vision nous a inspirés pendant un demi-siècle. Rendez-lui hommage et créez un nouveau personnage."

Un choix défendu par Simon Pegg et le "nouveau" casting

Coauteur du script de Star Trek : Sans limites, et à l'origine de ce changement, l'acteur britannique Simon Pegg (également Montgomery Scott dans le film, et qu'on connaît pour ses rôles dans Shaun of the Dead, la saga Mission impossible...) a pris la plume pour défendre ce choix. Dans une tribune bien argumentée, envoyée au Guardian, il se désole de ne pas être d'accord avec George Takei :

"Il a raison, c'est dommage... que la version cinématographique de l'univers de science-fiction le plus ouvert et tolérant du monde n'ait jamais montré un personnage LGBT avant aujourd'hui. Nous aurions pu introduire un nouveau personnage, mais il aurait été principalement défini par son orientation sexuelle, vu comme 'le personnage gay' [...].
Justin Lin [le réalisateur de Star Trek : Sans limites, ndlr], Doug Jung [coscénariste du film avec Simon Pegg] et moi-même, nous aimions l'idée de révéler l'homosexualité d'un personnage que l'on connaissait déjà, parce que le public a déjà une opinion préexistante de celui-ci [...]. Son orientation sexuelle n'est donc qu'une de ses facettes, parmi d'autres, pas la seule caractéristique qui le définit."

Il marque un point, insistant également sur le fait que son Mr. Sulu ne fait pas son coming out dans le film et que l'orientation sexuelle du personnnage n'avait simplement jamais été montrée explicitement. D'autant que la timeline des Star Trek post-2009 est nouvelle et qu'elle n'interfère pas avec celle imaginée par Gene Roddenberry. Et au passage, l'acteur Zachary Quinto (ancien bad guy dans Heroes, qui joue le Spock actuel et a révélé qu'il était homosexuel en 2011) a aussi défendu le script de Simon Pegg sur le site Pedestrian, comprenant que George Takei a sa vision à lui du personnage, l'ayant longuement interprété, mais espérant qu'il sera un jour convaincu par ce changement.

Quoi qu'il en soit, avec toujours Chris Pine et Zoe Saldana au casting, et désormais Sofia Boutella ainsi qu'Idris Elba, Star Trek : Sans limites de Justin Lin est prévu pour le 17 août prochain en salles.

À voir aussi sur konbini :