AccueilCinéma

En Corée du Sud, la suite de Dernier train pour Busan explose le box-office

Publié le

par Manon Marcillat

Un succès monstre.

Si on va devoir patienter jusqu’au 28 octobre prochain pour voir Peninsula au cinéma, le sequel de Dernier train pour Busan est sur les écrans asiatiques depuis le 15 juillet dernier.

Et le film de zombies catastrophe du réalisateur sud-coréen Yeon Sang-ho, qui était en sélection officielle au Festival de Cannes et sera accueilli au Festival de Deauville en septembre, fait déjà un carton en Corée du Sud alors que la distanciation physique limite toujours la capacité des salles obscures.

Dès sa première semaine d’exploitation dans le pays, Peninsula avait dépassé les 2 millions d’entrées et Variety nous apprend qu’en deuxième semaine, il a dépassé les 21 millions de dollars de recettes, pour un budget initial de 16 millions de dollars.

Le film doit son succès à une programmation actuelle assez pauvre, entre rediffusions et films coréens plus confidentiels, un contexte qui permet à Peninsula de représenter à lui seul 81 % du box-office coréen.

Mais l’attente du public pour le nouveau film de Yeon Sang-ho était également très forte. En 2016 déjà, Dernier train pour Busan avait été un succès mondial avec 98 millions de dollars au box-office global pour un budget avoisinant les 8 millions de dollars.

Un box-office asiatique toujours en berne

Diffusé dans six pays d’Asie – la Corée du Sud, Taïwan, le Vietnam, la Malaisie, la Thaïlande et Singapour —, Peninsula domine le box office sur tous les territoires et cumule déjà près de 36 millions de recettes.

Mais le film ne permet cependant pas encore de sauver un box-office asiatique encore en berne. En tant normal, l’Asie représente le box-office le plus rentable au monde, avec une moyenne annuelle de 17 milliards de dollars. Après les États-Unis, la Chine, le Japon et la Corée sont les trois marchés les plus importants pour le cinéma. Parasite a par exemple dépassé les 10 millions de spectateurs en Corée du Sud, réalisant ainsi près d’un quart des recettes mondiales du film de Bong Joon-ho.

Mais cette année, à cause de la pandémie de coronavirus et selon les chiffres de S&P Global Market et OPUSData, le box-office asiatique a accusé une chute de 92 % de ses recettes entre janvier et juin par rapport à 2019, réunissant seulement 603 millions de dollars sur six mois. Espérons donc que le succès de Peninsula rassure les distributeurs frileux.

À voir aussi sur konbini :