AccueilCinéma

Pendant ce temps au Ghana… on refait des affiches de films cultes

Publié le

par Lucille Bion

Et c’est à la fois beau et WTF.

Les affiches de cinéma sont un sujet très sérieux pour les cinéphiles depuis les prémices de l’industrie. Des productions muettes des années 1920 aux premiers effets spéciaux audacieux des années 1970, en passant par les derniers blockbusters qui rythment le box-office, les affiches peuvent s’apparenter à de véritables œuvres d’art comme à de vulgaires posters, dont la créativité est proche de… zéro. Le redoutable Stagiaire des Affiches s’est même imposé dans le game en grand chevalier blanc, critiquant la paresse et l’absurdité des campagnes de promo de l’industrie du cinéma.

De l’autre côté de la Méditerranée, les Ghanéens ont décidé d’aborder à leur façon l’industrie du cinéma peignant leurs propres affiches. Sur Twitter, un thread aux allures d’exposition virtuelle recense les plus belles affiches du pays : 

À la fin des années 1970 jusqu’au début des années 2000, les cinémas itinérants étaient en vogue au Ghana : films confidentiels, gros succès hollywoodiens, films d’horreur, productions ouest-africaines, pépites bollywoodiennes… l’offre était éclectique et riche dans ces vidéoclubs improvisés. Dans l’impossibilité d’importer les affiches de l’occident, ils ont décidé de peindre leurs propres affiches pour attirer le public. 

En laissant place à leur imagination, les auteurs orchestrent leur relecture des affiches qui deviennent un étrange mélange de beauté scandaleuse et d’humour parfois trash. Disney et son armada puritaine peuvent aller se rhabiller. 

 

À voir aussi sur konbini :