AccueilCinéma

Oscars : Patricia Arquette provoque l'émotion avec un discours féministe

Publié le

par Aline Cantos

L'américaine Patricia Arquette, qui a été sacrée Meilleure Actrice dans un Second Rôle à la 87ème cérémonie des Oscars, a coupé le souffle de l'audience avec un discours en faveur de l'égalité homme/femme.

Patricia Arquette n'a pas marqué la cérémonie des Oscars uniquement grâce à la récompense qu'elle a obtenu pour son rôle dans Boyhood. Celle qui a été adoubée par le monde du cinéma en recevant son premier Oscar à 46 ans s'est exprimée avec force et émotion sur la question des droits des femmes.

"Il est temps pour nous les femmes, d'obtenir l'égalité salariale et l'égalité des droits aux États-Unis" conclut-elle après un court plaidoyer dénonçant les inégalités dont sont victimes les femmes. Le public est en liesse, mais c'est la réaction de Meryl Streep qui démontre le plus d'euphorie.

Debout, aux côtés de Jennifer Lopez toute aussi scotchée par le discours de sa compatriote, Meryl Streep salue l'initiative de sa concurrente pour l'Oscar de la Meilleure Actrice dans un Second Rôle à grand renfort d'applaudissements et de cris.

Si Patricia Arquette a provoqué la liesse au sein de la cérémonie, elle n'a pas non plus manqué de réveiller les réseaux sociaux. En top tweet dans bon nombre de pays, dont la France, son nom est bien souvent suivi d'encouragements et de félicitations de la part de ses pairs de l'industrie cinématographique mais aussi de simples spectateurs.

L'industrie cinématographique, toujours à la traîne en matière d'égalité

Il faut dire que le problème de l'égalité hommes-femmes n'est pas nouveau dans le milieu et sévit encore sur les salaires et la visibilité des actrices. Moins bien payées, moins représentées dans les métiers les plus prestigieux de l'industrie, les femmes ont encore beaucoup de chemin à faire pour bénéficier des mêmes avantages que leurs confrères.

Les femmes, qui ne constituaient que 12% des protagonistes des grosses productions de l'année dernière, sont encore affectées à un type de rôles particulier. Alors même que les femmes sont plus indépendantes qu'auparavant, le cinéma les place le plus souvent dans des positions de filles, mères, femmes ou petites-amies, suggérant sans cesse qu'elles existent à travers leurs homologues masculins.

Le discours de Patricia Arquette est certes concis, mais la portée de l'évènement lui confère une visibilité non-négligeable que les grands de l'industrie ne peuvent ignorer. Reste à savoir si les paroles de l'actrice seront suivies par des faits du côté du monde du cinéma.

À voir aussi sur konbini :