(© The Jokers)

Parasite, palme d'or coréenne, va avoir droit à son remake américain

La dernière et (la plus belle) Palme d'or de Cannes va avoir sa version américaine.

Après une reconnaissance critique, cannoise et au box-office, Parasite s’exporte aux États-Unis. Le dernier bijou de Bong Joon-ho, Palme d’or du 72e festival de Cannes, va lui aussi être victime de la mode du remake. 

Après Intouchables ou The Guilty, Parasite va passer dans le moule d’Hollywood, a annoncé IndieWire. Pour le moment, la société sud-coréenne CJ Entertainment ne serait qu’au début des négociations, ce qui ne nous permet pas encore de connaître le nom des comédiens qui reprendront le flambeau. 

Publicité

Bong Joon-ho a imaginé l’histoire d’une lutte des classes, dans laquelle deux familles s’opposent et que tout oppose. La première, riche, fait face à la seconde, très pauvre. Le fils de cette dernière parvient à rentrer dans la maison des bourges, pour donner des cours d’arithmétiques à l’aînée. Peu à peu, il va faire rentrer sa sœur et ses parents, pour occuper divers postes. Le huis clos cynique et politique va tourner au drame à cause de la cupidité de certains et la naïveté des autres.

Après ses excursions américaines avec Snowpiercer et Okja, le réalisateur revenait pourtant aux sources dans son nouveau long-métrage, sorti le 5 juin en France. On imagine qu’il n’est pas contre l’idée d’un remake US. 

Le film n’est pas encore sorti aux États-Unis mais cartonne à travers le monde. En France, le film a attiré énormément de spectateurs et a déjà récolté 8 millions de dollars au box-office. Un chiffre dérisoire, comparé à la Corée du Sud, qui peut déjà compter 71 millions de dollars. Hollywood, des dollars plein les yeux, semble avoir trouvé sa nouvelle poule aux œufs d’or. 

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 15/07/2019

Copié

Pour vous :