@ Luxfilm

Panique au ciné : quinze lycéens font un malaise devant un film d'horreur

Intoxication au monoxyde de carbone ou crise d'angoisse collective ? Les pompiers et le Samu ont tranché.

Dans le Loir-et-Cher, quinze lycéens ont été victimes d’un malaise le 29 novembre durant la projection du film "Les Yeux sans visage" de Georges Franju sorti en 1960. La chaleur de la salle mêlée à une scène un peu choc : il n’en fallait pas plus pour obtenir une série de malaises devant un film qui figure pourtant dans la sélection nationale des projections pour les lycéens.

Comme nous le rapportent AlloCiné et La Nouvelle République, au bout d’une heure de projection, une scène en particulier a pu choquer les spectateurs : celle du docteur Génessier effectuant des prélèvements de peau sur le visage d’autres jeunes femmes pour remodeler celui de sa fille, défigurée suite à un accident de la route. Un premier lycéen, ayant sûrement mal supporté la séquence, a été pris de convulsions et cette crise aurait entraîné le malaise de ses autres camarades.

Publicité

Arrivés sur place, les pompiers ont fait évacuer le cinéma. Une intoxication au monoxyde de carbone a d'abord été suspectée mais aucune présence de ce gaz n’a été détectée. Egalement présent, le Samu a alors conclu à des crises d’angoisse provoquées par cette scène de film visiblement terrifiante. Les victimes ont finalement pu rentrer à leur domicile, probablement un peu secouées par l’événement.

Comme quoi, pas besoin d’effets spéciaux pour flipper, un bon film des années 1960 accompagné de quelques prélèvements de peau suffisent.

Publicité

Par Maëva Carayon, publié le 03/12/2019

Copié

Pour vous :