La petite histoire derrière cette célèbre photo de Wes Anderson et Owen Wilson

Une photo de Wes Anderson et Owen Wilson prise en 1994 symbolise le début de leurs deux carrières prolifiques. Retour sur la genèse du duo le plus excentrique du cinéma moderne.

Entre potes.

Entre potes. (DR)

Depuis quelques années, Wes Anderson est perçu comme une icône du cinéma, mais plus tellement du ciné indépendant. On peut trouver des livres consacrés au réalisateur dans n’importe quel magasin un peu à la mode, ses films sont sur tous les Tumblr et la moitié des photos publiées sur Instagram tous les jours ne sont pas sans rappeler son esthétique.

Publicité

Il y a une vingtaine d'années, le réalisateur était juste un blanc-bec originaire de Houston (Texas), qui rêvait avec ses potes d’avoir les sous pour faire un film. Comme beaucoup, son succès n'a pas été fulgurant, et c’est un peu par chance qu’il a obtenu un rendez vous avec Columbia Pictures en novembre 1994.

Owen Wilson et Wes Anderson. (Photo: Everett Collection)

Owen Wilson et Wes Anderson. (© Everett Collection)

Wes Anderson, qui ne ressemblait pas encore à l’un de ses personnages excentriques, s'est pointé au rendez-vous avec son ami et colocataire Owen Wilson. Le duo s’était formé en 1989 à l'Université du Texas où les deux compères étudiaient la littérature.

Publicité

En 1996, le réalisateur a expliqué au site AMC que leurs chemins s'étaient croisés pour la première fois…

"…en cours de dramaturgie : ce truc où tout le monde – on était environ neuf – s’assoit autour d’une table et parle de théâtre. Et je m’asseyais toujours dans un coin, pas vraiment à la table, et Owen s’asseyait dans un autre coin, pas vraiment à la table, et on n'a pas décroché un mot de tout le semestre."

En gros, Wes Anderson et Owen Wilson étaient un peu comme les personnages timides et solitaires de leurs films, comme Margot Tenenbaum, ou les gosses de Moonrise Kingdom. Plus tard ce jour-là, Wes Anderson est tombé sur Owen Wilson et selon l’interview qu’il a donnée au magazine Interview en 2009, ils ont commencé à parler…

Publicité

"… d’écrivains, mais on a aussi parlé de films d’emblée. Je savais que je voulais faire quelque chose en rapport avec le cinéma. Je ne sais pas s’il avait réalisé que c’était une option."

Wes Anderson et Owen Wilson se sont mis en colocation peu de temps après et c’est un peu grâce à cette cohabitation que leur carrière a décollé.

Wes et Owen au festival du film de Sundance dans l'Utah en 1993. (Photo: Unknown)

Wes et Owen au Festival du film de Sundance dans l'Utah en 1993. (DR)

Publicité

Selon Texas Monthly, l’idée de leur premier film est née d’une "engueulade avec leur propriétaire qui refusait de réparer plusieurs fenêtres cassées". Bottle Rocket, sorti le 21 février 1996, raconte l’histoire de trois enfants riches qui décident de devenir des petits escrocs. Wes Anderson et Owen Wilson ont développé cette idée après avoir mis en place "un faux cambriolage avant de déménager au beau milieu de la nuit".

Le script a d’abord été utilisé pour un court métrage en noir et blanc, avec Owen Wilson, son frère Luke et Robert Musgrave à l’affiche. Un ami de la famille Wilson l’a regardé et a immédiatement vu le potentiel. Il a donc aidé le duo à étoffer le scénario puis l’a envoyé à Hollywood.

tumblr_nmly2mdxhn1qj91mio1_12801-810x525

© DR

Plus heureux que deux gosses le jour de Noël

Le film a fini sur le bureau du producteur James L. Brooks, qui a offert un rendez-vous au duo, durant lequel Owen Wilson a débarqué avec une coupe militaire et un short blanc. Au final, les deux compères ont décroché un contrat, et ont reçu 5 millions de dollars et tout ce dont ils avaient besoin pour recruter un directeur de la photographie, des monteurs et une équipe.

Plus heureux que deux gosses le jour de Noël, ils ont quitté le studio en courant, en sautant et en riant. En résulte la photo fantastique que vous avez vue au début de cet article, qui symbolise le début de leurs aventures cinématographiques.

Vingt ans plus tard, on peut dire que Bottle Rocket n’arrive pas à la cheville des plus gros succès de Wes Anderson. Plus absurde encore, Martin Scorsese le considère comme l'un des meilleurs films des années 1990.

Cependant, ce film annonçait le génie du réalisateur dont la créativité était en plein épanouissement. En plus des personnages excentriques, on retrouve des leitmotivs du cinéma de Wes Anderson. On peut noter notamment la présence de gosses précoces, des plans sous l’eau, une scène chez le barbier comme dans Rushmore, et bien sûr, le concept de deux amis qui partent à l’aventure cher au réalisateur. Des éléments qui ont contribué à faire de Wes Anderson l’un des réalisateurs contemporains les plus appréciés.

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

Par Thomas Andrei, publié le 22/02/2016

Pour vous :