Oui, le sulfureux Mektoub, My Love : Intermezzo va finalement sortir au cinéma

Après le scandale cannois, Abdellatif Kechiche pourrait sortir son film en 2020, après l'avoir raccourci.

Comme chaque année, à Cannes, la presse désigne sa bête noire. Cette année, le malheureux élu était le dernier film d’Abdellatif Kechiche, Mektoub, My Love : Intermezzo.

Alcool, sexe, pressions, conférence de presse malaisante, la suite de Mektoub, My Love : Canto uno était LE scandale de la 72e édition du festival. D’une durée initiale de 4 heures, finalement réduite à 3 h 30 pour entrer en compétition, le film se déroule sur la plage, puis en boîte, où une séquence choc aurait été tournée : une scène de sexe non simulé, à savoir un cunnilingus de 14 minutes dans les toilettes de la discothèque.

Publicité

À la suite de la projection et des réactions des spectateurs largement relayées sur Twitter, Élisabeth Tanner, l’agente artistique d’Ophélie Bau, la comédienne principale du film, et Abdellatif Kechiche se sont écharpés au grand jour, s’accusant mutuellement.

À lire : Alcool, sexe, pressions : le tournage de Mektoub, My Love met à mal Kechiche

Comme on peut le voir dans ces lettres publiques, l’actrice principale du film accuse le cinéaste de ne pas lui avoir montré le film avant cette projection mondiale, dans laquelle elle se dénude, tandis qu’Abdellatif Kechiche s’indigne d’un complot monté contre lui, assurant qu’Ophélie Bau n’a jamais témoigné d’une quelconque gêne pendant le tournage :

Publicité

Selon L’Obs, qui se base sur une source interne de la production, son projet retravaillé en salles de montage "devrait sortir début 2020 et durer entre 2 h 40 et 3 heures". La première version présentée à Cannes, mal mixée et non étalonnée, serait donc légèrement différente, puisqu’une quarantaine de minutes aurait été supprimée. Le média précise que ces scènes coupées pourraient être diffusées "en cas de succès" dans un éventuel director’s cut.

Publicité

Le réalisateur souhaite que son film soit prêt pour la Berlinale en février, ou encore pour Cannes. Il y a sept mois, les rumeurs laissaient entendre que le film ne serait diffusé que dans une seule salle. En supposant que cette fameuse scène de cunnilingus ne soit pas coupée au montage, elle exposera très probablement le film à une interdiction aux moins de 16 ans, voire de 18.

Par Lucille Bion, publié le 06/12/2019