Ryan Gosling dans First Man

Oscars 2019 : et les plus grands snobés sont…

Ok, la liste des nominations est vraiment cool par bien des aspects, mais certains oublis sont douloureux.

Ryan Gosling dans First Man.

La liste des nominations aux Oscars vient de tomber, et en dehors de 2/3 nominations, elle n’est pas vraiment surprenante. Roma rafle tout, comme La Favorite, A Star is Born ou Vice. Alors certes, Black Panther est nommé 7 fois, BlackKklansman 6 et Green Book : Sur les routes du Sud 5 fois seulement (alors qu’il était parmi les favoris), mais sinon, on ne trouve que peu de surprises.

Publicité

Il y a bien des choses à dire. Bien des choses. Sur tout cela, et sur ce que cela représente. Sur le fait que Spike Lee est nommé dans les catégories Meilleur film et Meilleur réalisateur pour la première fois. Sur le fait qu’un film de super-héros est nommé dans la catégorie Meilleur film pour la première fois. Sur la sur-représentation de Netflix.

Tout cela en dit long sur l’industrie du cinéma. Tout comme les absents. Car comme chaque année, certains longs-métrages dominent toutes les nominations, volant la place d’autres films complètement snobés. Retour sur les plus grands absents du cru 2019.

First Man

Publicité

Que le film fasse un four au box-office était déjà suffisamment injuste, on espérait au moins qu’il récolterait les statuettes qu’il mérite (ou au moins des nominations). Mais que nenni. Après la rafle de La La Land, le génial Damien Chazelle ne reproduit pas son exploit.

Qu’il soit absent de la catégorie Meilleur film, à la limite. De Meilleur acteur, pourquoi pas — c’est vrai que c’était Ryan Gosling qui fait du Ryan Gosling, somme toute. De Meilleur réalisateur, c’est plus compliqué à justifier mais bon…

Mais qu’il soit même snobé de la catégorie Meilleure bande originale alors que l’ensemble des cinéphiles du monde entier sont d’accord à l’unanimité pour la mettre sur le podium des meilleures BO de 2018, et que Justin Hurwitz avait vraiment produit une pépite ? Une honte.

Publicité

La plus grosse erreur de cette édition.

Sans un Bruit

On sait que les Oscars n’aiment pas beaucoup les films d’horreur. Même pas du tout. Et c’est déjà pas mal que le film de John Krasinski ait réussi à choper la très légitime nomination pour l’Oscar du Meilleur montage sonore.

Publicité

Mais on aurait aimé voir ce film, basé sur un script original, qui a cartonné au box-office et a été encensé par la critique être un peu plus représenté.

My Beautiful Boy

Celui-là, on ne s’y attendait pas. Sachant que Chalamet est le chouchou du tout-Hollywood, qu’il enchaîne les drames très "oscarisables", et que son film est basé sur une histoire vraie, on pensait que My Beautiful Boy raflerait bien plus de nominations.

Résultats : il en choppe 0.

Boy Erased

Le génial film de Joel Edgerton, au sujet particulièrement puissant, était lui aussi un des favoris. Entre son casting secondaire très puissant (Nicole Kidman d’une part, Russell Crowe de l’autre), un script fort, Lucas Hedges particulièrement touchant, il avait tout du film à Oscars. Spoilers, il a été complètement snobé.

Suspiria

Celui-là, on n’y croyait pas trop. Très subversif, ayant bien divisé la foule et la presse, le remake signé Luca Guadagnino du film culte de Dario Argento n’avait que peu de chance d’être nommé. On reste très déçu de le voir absent ici, ne serait-ce que pour sa BO, sa photo, et ses effets visuels (rien que pour le vagin dans la poitrine, on aurait aimé le voir dans la catégorie meilleur maquillage).

Sur le Chemin de la rédemption

Ce petit film de Paul Schrader est passé inaperçu, et c’est bien dommage parce que c’est l’un des plus beaux et puissants trucs qu’on a été amenés à voir en 2018. Sachant qu’il avait gagné pas mal de nominations dans diverses cérémonies, on le voyait comme l’un de nos favoris. Raté.

Certes, il chope une nomination pour le meilleur scénario original mais on aurait aimé que Ethan Hawke soit enfin nommé pour un film dont il a le rôle principal — surtout qu’il est brillant.

Les autres

Il y a plein d’autres films qu’on aurait aimé voir, sans franchement y croire. Entre Ready Player One, Crazy Rich Asians, Annihilation, Dogman, Burning, Sorry to Bother You, et tant d’autres, il y avait de quoi faire pourtant…

À lire également -> Les 10 meilleurs films de l’année 2018

Par Arthur Cios, publié le 22/01/2019