AccueilCinéma

Oscars 2015 : l'envol de Birdman

Publié le

par Théo Chapuis

Michael Keaton as “Riggan” in BIRDMAN. (Courtesy Fox Searchlight Pictures)

Le cinéaste mexicain Alejandro González Iñárritu était le grand gagnant des Oscars 2015 hier soir : Birdman est sacré meilleur film et lui-même meilleur réalisateur. Le palmarès n'a dévoilé que peu de surprises.

Il paraît que Hollywood aime les histoires de come-back. Inarritu lui en a donné une avec Birdman, interprété par Michael Keaton (Crédits image : Fox Searchlight Pictures)

"Who gave this son of a bitch his green card ?", faisait mine de s'exclamer cette nuit Sean Penn à l'adresse d'Alejandro González Iñárritu au moment de lui décerner l'Oscar du meilleur film. Il y avait de quoi : à 51 ans, le réalisateur mexicain a triomphé aux Oscars pour son film Birdman, comme prévu – et repart avec quatre statuettes dans la poche (et non des moindres) : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario original et meilleure photographie.

Côté interprétation, l'Oscar du meilleur acteur revient à Eddie Redmayne et son interprétation du scientifique Stephen Hawking dans Une merveilleuse histoire du temps. Chez les femmes, Marion Cotillard se fera doubler par Julianne Moore et son rôle d'une patiente atteinte d'Alzheimer dans Still Alice. Pas de surprise : le meilleur second rôle masculin, cette année, est décerné à J.K. Simmons, professeur impitoyable, sadique et manipulateur, acteur-clé du jouissif Whiplash.

À juste titre, le film de jazz le plus rock'n'roll qu'on ait jamais vu remporte également deux statuettes pour des prix techniques : meilleur mixage son et meilleur montage (nous l'avions vu avec un batteur de jazz). De son côté, le film de Richard Linklater Boyhood ne repart qu'avec une seule récompense, celle du meilleur second rôle féminin pour Patricia Arquette (nous avions interviewé l'actrice au sujet de ce film).

Un Français distingué

Même s'il ne remporte pas les Oscars les plus prestigieux, The Grand Budapest Hotel du facétieux Wes Anderson repart avec de beaux prix techniques : meilleurs costumes, meilleurs maquillages et coiffures, meilleurs décors... Et surtout meilleure musique originale pour Alexandre Desplat, compositeur français pour lequel c'était la huitième nomination à la cérémonie des Oscars.

Le palmarès complet : 

Meilleur film : Alejandro G. Iñárritu, Birdman

Meilleure actrice : Julianne Moore, Still Alice

Meilleur acteur : Eddie Redmayne, Une merveilleuse histoire du temps

Meilleur réalisateur : Alejandro G. Iñárritu, Birdman

Meilleure adaptation : Graham Moore, The Imitation game

Meilleur scénario original : Alejandro G. Iñárritu, Nicolás Giacobone, Alexander Dinelaris, Jr. & Armando Bo, Birdman

Meilleure actrice dans un second rôle : Patricia Arquette, Boyhood

Meilleur acteur dans un second rôle : J.K. Simmons, Whiplash

Meilleure musique originale : Alexandre Desplat, The Grand Budapest Hotel

Meilleure chanson originale : "Glory" de Selma, composée par Common et John Legend

Meilleur film d'animationLes Nouveaux héros

Meilleur documentaireCitizenfour (sur l'affaire Snowden)

Meilleur court métrage documentaire : Ellen Goosenberg et Dana Perry, Crisis hotline Veterans Press 1

Meilleur film étranger : Ida, réalisé par Paweł Pawlikowski (Pologne)

Meilleure photographie : Emmanuel Lubezik, Birdman

Meilleur court métrage : Mat Kirkby et James Lucas, The Phone Call

Meilleur court métrage d'animation : Patrick Osborne et Kristina Reed, Feast (Disney)

Meilleur montage son : Alan Robert Murray and Bub Asman, American Sniper

Meilleur mixage sonWhiplash, Craig Mann, Ben Wilkins et Thomas Curley

Meilleurs effets spéciaux : Paul Franklin, Andrew Lockley, Ian Hunter and Scott Fisher, Interstellar

Meilleurs costumes : Milena Canonero, The Grand Budapest Hotel

Meilleurs maquillage et coiffures : Frances Hannon et Mark Coulier, The Grand Budapest Hotel

Meilleur décor (production design) : Adam Stockhausen, Anna Pinnock, The Grand Budapest Hotel

Meilleur montage : Tom Cross, Whiplash

À voir aussi sur konbini :