AccueilCinéma

On sait enfin où se trouve désormais le fameux bus d'Into The Wild

Publié le

par Lucille Bion

into he wild

Le bus est devenu un "objet historique et culturel".

Considéré comme un danger pour les touristes, le bus iconique d’Into the Wild avait disparu de la circulation en juin dernier, sur ordre des autorités d’Alaska. Ces dernières ont indiqué avoir mené 15 opérations de sauvetages liées au bus entre 2009 et 2017 pour récupérer des visiteurs piégés par la très dangereuse rivière Teklanika ou pour sauver des victimes de gelures graves. Souvent mal préparés et équipés au moment d’entamer leur périple hostile, des touristes trouvent la mort tout au long de l’année, malgré la possibilité de circuler avec un guide.

Véritable lieu de pèlerinage pour les randonneurs avides d’aventures, cet emplacement a été popularisé par le roman Into The Wild de Jon Krakauer puis le film éponyme de Sean Penn qui retrace le destin tragique de Christopher McCandless, brillant étudiant de 22 ans qui voulait partir à des années-lumière de son quotidien bruyant et agité.

Au mois de juin, le monde entier avait pu observer l’envol du bus par hélicoptère, dans une vidéo impressionnante : 

Si les autorités expliquaient que le véhicule iconique serait placé dans un "lieu sûr", personne ne savait quelle destinée l’attendait. Un mois et demi après, le Département des ressources naturelles d’Alaska a indiqué que le bus avait trouvé sa nouvelle maison : le Musée du Nord, situé sur le campus de l’université d’Alaska-Fairbanks.

Selon Corri Feige, la commissaire des ressources naturelles, l’institution répondait aux critères et aux exigences que l’équipe s’était fixées pour préserver au mieux le bus :

"Parmi les nombreuses manifestations d’intérêt pour le bus, la proposition du Musée du Nord remplissait le mieux les conditions que nous avions établies au Département des ressources naturelles pour assurer la protection de cet objet historique et culturel, qui sera donc préservé dans un lieu sûr où le public pourra en profiter totalement, désormais en toute sécurité et avec respect."

Espérons que cette délocalisation, certes moins risquée pour les touristes, donne toujours envie aux baroudeurs assoiffés de nature de venir admirer le fameux bus 142 dans un tout autre contexte.

À voir aussi sur konbini :