On en sait plus sur les deux prochains films Mission impossible

Tom Cruise dans l'espace, un acteur mystère, et un film en deux parties : le réalisateur en dit plus !

S’il y a bien une franchise hollywoodienne qui a réussi à maintenir un certain niveau de qualité intrinsèque, c’est Mission impossible. Presque morte après un deuxième volet en 2000 bien moins bon que l’original de Brian De Palma, elle a ressuscité en 2006 avec un troisième volet de bonne facture, et c'est J. J. Abrams qu'il faut remercier.

Depuis, la franchise n’a presque pas démérité, et Tom Cruise et sa clique en sont à six films. Et ce n’est pas fini, puisqu’on sait que deux suites sont en cours de préparation. Nous n’avions que peu d’informations sur ces dernières, si ce n’est que le tournage du septième film, qui devait démarrer à Venise en mars dernier, a dû être repoussé – Covid-19 oblige.

Publicité

Le réalisateur des deux derniers volets, qui va plancher sur les nouveaux longs-métrages, Christopher McQuarrie, a été interviewé lors du centième épisode du podcast Light the Fuse, et a donné tout un tas de détails sur les septième et huitième entrées dans la franchise.

Casting, histoire, construction

Il a commencé par confirmer le casting. On retrouvera donc sans surprise Tom Cruise, Simon Pegg, Rebecca Ferguson et Ving Rhames. La team habituelle presque au complet donc – il manque Jeremy Renner, qui était déjà absent du dernier, mais aussi Alec Baldwin et Michelle Monaghan.

S’ajoute à ça le retour de Vanessa Kirby (qui jouait la Veuve blanche dans le dernier) et Henry Czerny (qui jouait quant à lui le directeur dans le tout premier). Enfin, il faudra compter sur quelques petits nouveaux, comme Hayley Atwell (Peggy Carter dans le MCU), Shea Whigham (l’un des deux flics du Joker, entre autres rôles), Pom Klementieff (la Française qui incarne Mantis dans le MCU), ou encore Nicholas Hoult (le Fauve dans les derniers X-Men).

Publicité

Nous ne savons pas grand-chose de l’histoire, et le réalisateur n’a pas voulu trop en dévoiler. Il a tout de même précisé que certains personnages secondaires, comme celui incarné par Simon Pegg, auront des arcs narratifs visiblement similaires à celui d’Ethan Hunt dans le dernier volet. À cela s’ajoute le fait que le personnage d’Hayley Atwell va "tester tous les membres de l’IMF" – bien que cela ne fasse pas d’elle la méchante des suites à venir.

Pour McQuarrie, le confinement n’a pas mis en branle le projet. Au contraire, cela lui a permis de mieux préparer les tournages que jamais, selon ses propres mots. Il a également notifié que des négociations avaient été lancées juste avant le confinement avec un acteur dont il a tu le nom, mais qui serait un très gros coup selon ses dires. Autant dire qu’il y a des chances qu’une fois le confinement fini outre-Atlantique, on sache bien vite qui est ce nouveau talent à rejoindre le projet !

Il a expliqué la structure du récit et la raison pour laquelle il enchaîne les deux films ainsi. Au départ, le septième film devait durer 2 h 40 et "chaque scène était nécessaire". Cela reste trop long pour le cinéaste et Tom Cruise, qui ont cherché à enlever 40 minutes. Ce qu’ils ont réussi à faire, mais sans jeter à la poubelle ce qu’ils avaient. Ces 40 minutes seront donc dans le huitième volet, qui semble en cours d’écriture – même si, étrangement, ces films laissent la part belle à l’improvisation, comme l’explique Atwell.

Publicité

Enfin, interrogé sur le projet dans l’espace de Tom Cruise, McQuarrie a expliqué qu’il n’était pas impliqué, et que "ce qu’il se passe dans le 7 et le 8 est tellement dingue qu’on n’a même pas besoin d’aller dans l’espace". Le prochain volet est prévu pour le 19 novembre 2021 outre-Atlantique, et le suivant pour le 4 novembre 2022.

Par Arthur Cios, publié le 14/05/2020