AccueilCinéma

Okja, le phénomène cannois, tease son arrivée sur Netflix avec un nouveau trailer

Publié le

par Lucille Bion

( © YouTube )

Le conte du Sud-Coréen Joon-Ho Bong débarque sur Netflix dans deux semaines. Le nouveau trailer enchanteur d’Okja va vous transporter dans l’univers féerique de la petite Mija.

Tilda Swinton, Paul Dano, Jake Gyllenhaal, ils sont tous là. Pourtant, l’histoire d’Okja, annoncé comme le premier blockbuster de Netflix, se focalise sur la relation d’une adorable petite fille (Seo-Hyun Ahn) et son animal de compagnie aussi gros qu’un hippopotame et aussi fidèle qu’un chien. Comme les deux doigts de la main, ils se retrouvent subitement séparés le jour où la dirigeante d’une multinationale, mémorable Tilda Swinton au look effarant, récupère sa bête mûre et bien goulue pour la découper en steaks.

L’histoire de cette course-poursuite, pointant les fléaux créés par la surconsommation et les dérives environnementales, est signée Joon-Ho Bong, qui n’est autre que le réalisateur de Snowpiercer. Vous pouvez lire la critique de cette fable enchanteresse, Okja, juste ici.

Où pourra-t-on voir Okja, la production Netflix ?

Si Okja est reparti bredouille de Cannes, pourtant présenté en compétition officielle, il n’est pas passé inaperçu. En effet, malgré lui, le film de Joon-Ho Bong s’est retrouvé vivement critiqué dans l’arène du cirque cannois. Au cœur de la "Querelle des Anciens et des Modernes" pourrait-on dire en se référant à la fameuse polémique artistique du XVIIe siècle.

Pour ceux qui ont loupé ce chapitre épineux, petit résumé : pendant des semaines, les distributeurs se sont battus pour que le film, à la base uniquement disponible sur la plateforme des abonnés, trouve une place en salles. Chose que Netflix a catégoriquement refusée. Face à cette résistance, Cannes a décidé de refouler, à l’avenir, les films qui ne sortiront pas en salles (coucou Netflix).

Au final, le site IndieWire a annoncé que quelques cinémas de New York et Los Angeles ont obtenu l’autorisation de diffuser Okja dans leurs salles obscures. Les cinémas en question appartiennent à iPic Entertainment, une chaîne de cinémas de luxe servant, explique The Wall Street Journal, à offrir un avenir aux films uniquement disponibles sur les plateformes. Prenons un exemple concret : pour prétendre aux Oscars, il faut que le film ait été projeté pendant une semaine, plusieurs fois par jour. Or, le deal Netflix/iPic Entertainment, acté en 2006, pourrait donc aider les films Netflix à décrocher une petite statuette dorée…

Bon, en faisant abstraction de ce que soulève ce débat houleux et en ce qui nous concerne, la France devra se contenter de Netflix pour voir Okja, qui sera disponible le 28 juin sur la plateforme.

(© Plan B Entertainment)

À voir aussi sur konbini :