© Nosferatu, fantôme de la nuit. Gaumont Film Company.

Le remake de Nosferatu a trouvé son réalisateur

Quatre-vingt-quatorze ans après la sortie du grand classique Nosferatu et trente-sept après le remake de Werner Herzog, le réalisateur Robert Eggers a officiellement annoncé préparer une nouvelle mouture de l'œuvre de Murnau : le fameux vampire est de retour.

© Nosferatu, fantôme de la nuit. Gaumont Film Company.

© Nosferatu, fantôme de la nuit, la version réalisée en 1979 par Werner Herzog avec Isabelle Adjani et Klaus Kinski. (© Gaumont Film Company).

Adaptation non-autorisée du célèbre Dracula de Bram Stoker, paru en 1897, Nosferatu n'a pas échappé à sa série de remakes plus ou moins réussis. L'histoire du comte Orlok, vampire à ses heures, avait été portée à l'écran en 1922 par le cinéaste allemand Friedrich Wilhelm Murnau. Elle a été revisitée en 1979 dans un remake signé Werner Herzog (avec Isabelle Adjani au casting) avant que le tournage de ce classique du cinéma ne fasse lui-même l'objet d'un film d'épouvante, L'Ombre du vampire avec Willem Dafoe, en 2000. Libre de droit, l'intrigue se retrouve aujourd'hui entre les mains de Robert Eggers, récent réalisateur du film d'horreur The Witch. 

Publicité

Ce dernier, qui aura connu un bien meilleur accueil critique que populaire, avait été primé au Festival de Sundance, qui récompense le cinéma indépendant américain. Projeté sur le devant de la scène, le débutant Robert Eggers n'avait pas pour autant prévu de faire de Nosferatu son prochain projet : "J'avais vraiment l'intention d'attendre un peu, mais le sort en a décidé autrement", a-t-il confié au site IndieWire.

Ce nouveau remake du film muet de Murnau, qui se déroulera dans une Allemagne des années 1830, sera le plus "réel" possible selon le réalisateur, qui souhaite également éviter de tomber dans le copier-coller de l'œuvre originale. Pour le moment sans date de sortie ou casting, ce Nosferatu se classe pourtant d'office dans la liste des films les plus attendus par les amateurs de frisson.

Publicité

Par Louis Josse, publié le 14/11/2016

Pour vous :