AccueilCinéma

Nolan a filmé Dunkerque en Imax 70 mm, mais ça veut dire quoi exactement ?

Publié le

par Arthur Cios

(©Warner Bros. France)

Vous connaissiez l’Imax, mais que savez-vous de l’Imax 70 mm ?

Depuis quelque temps, le 70 millimètres revient sur nos écrans. Ce format star des années 1950-1970 est privilégié par certains réalisateurs nostalgiques de la bonne vieille époque de 2001, L’Odyssée de l’Espace ou de Lawrence d’Arabie, comme Quentin Tarantino et ses Huit Salopards ou Christopher Nolan qui avait tourné son Interstellar avec cette pellicule – loin des caméras numériques devenues la norme depuis pas mal de temps.

Une forme de militantisme assumée pour conserver l’usage de la pellicule, qui complique un peu les choses, comme ici pour Dunkerque, tourné en Imax 70 mm. En effet, peu de salles le proposent – en France, une seule avait pu diffuser le bébé de Nolan dans le format souhaité par ce dernier, en Normandie. Or, ce format est censé être le plus beau, présentant une image d’une résolution équivalente à 18 000 pixels, soit plus qu’un film tourné en Imax numérique.

Si l’on n’est pas spécialiste, on s’y perd un peu. Non seulement, parce qu’il existe une différence entre la pellicule et le numérique, mais aussi entre les formats. L’Imax, format encore plus large que le 70 mm, lui-même déjà luxueux par rapport au traditionnel 35 mm, existe en argentique comme en numérique. Christopher Nolan a donc privilégié un format Imax en pellicule 70 mm.

Difficile de s’y retrouver. Mais c’était sans compter sur Reddit, dont les utilisateurs ont déniché cette infographie qui compare tous les formats dans lequel vous pourrez voir Dunkerque et nous permettant de comprendre tout ce petit bordel.

Le fait est que pour ce film, la question a son intérêt. En effet, contrairement à Interstellar, dont seules quelques scènes avaient été tournées en Imax, il y aurait dans Dunkerque plus de 100 minutes filmées dans ce format particulier, soit à peu près 75 % de l’œuvre.

Et sachant que la réduction en 35 mm va largement appauvrir la qualité de l’image, autant dire que les puristes du septième art vont privilégier les projections en 70 mm, comme lors de la grande avant-première du 17 juillet au Grand Rex à Paris.

À voir aussi sur konbini :