AccueilCinéma

Nicolas Winding Refn a refusé Bond mais prépare son propre film d'espionnage

Publié le

par Charles Carrot

Si le réalisateur danois de Drive et The Neon Demon n'a pas voulu faire Spectre, il confirme que son prochain projet devrait néanmoins être un thriller d'espionnage.

Après quelques négociations, Nicolas Winding Refn — peu enclin à se plier aux multiples contraintes de la franchise — a refusé de réaliser <em>Spectre</em>, le dernier James Bond, qui a finalement été filmé par Sam Mendes, comme <em>Skyfall.</em> (© MGM)

Revenant sur sa carrière et son dernier film, The Neon Demon, dans une interview très intéressante donnée au journal britannique The Telegraph, Nicolas Winding Refn a divulgué quelques détails sur son prochain projet de long métrage. On savait déjà que celui-ci s'appellerait The Avenging Silence et qu'il était conçu comme un film d'action (davantage en tout cas que tous ses précédents films). On n'avait peu de nouvelles depuis quelques mois, mais le réalisateur de Drive a confirmé qu'il réfléchissait toujours au projet.

Le "James Bond" de Winding Refn ?

Écrit en collaboration avec Neal Purvis et Robert Wade, The Avenging Silence s'annonce clairement comme l'interprétation personnelle de Nicolas Winding Refn du film d'espionnage à la James Bond. Pourquoi ? D'une part, parce qu'il l'admet lui-même au Telegraph, tout en essayant de garder un peu le mystère autour du projet... Mais d'autre part, Purvis et Wade sont connus pour avoir écrit pas moins de cinq épisodes des aventures des 007 (le premier étant Le monde ne suffit pas avec Pierce Brosnan, les derniers étant Skyfall et Spectre) ainsi que... le parodique Johnny English avec Rowan Atkinson.

On se doute donc bien de la teneur du film, d'autant que Nicolas Winding Refn a confirmé qu'il s'agissait d'un thriller d'espionnage, dont l'action se tient à Tokyo. Même s'il a récemment déclaré qu'il se verrait bien faire un long métrage sur le personnage de Batgirl, le réalisateur danois s'est rendu compte qu'il se voyait mal faire un film issu d'une franchise à l'époque où on lui a proposé de prendre les rênes de Skyfall, le dernier James Bond. The Avenging Silence n'étant pas lié à un univers existant, il peut conserver une plus grande liberté d'action :

 "Je sais juste que je peux faire ce que je veux de cette manière-là, et c'est plus important que tout l'argent qu'on peut me proposer."

On n'en saura pas davantage pour l'instant. Le réalisateur n'a pas voulu en dire plus lorsque le journaliste du Telegraph lui a demandé s'il comptait refaire jouer certains acteurs avec lesquels il a déjà travaillé (et qui semblent des choix intéressants vu le thème du film), comme Tom Hardy (personnage principal de Bronson) ou Mads Mikkelsen, qu'il a révélé au Danemark et qui excellait dans Casino Royale.

À voir aussi sur konbini :