AccueilCinéma

Nicholas Hoult part en guerre dans le trailer fiévreux de Sand Castle

Publié le

par Lucille Bion

( © YouTube )

Dans Sand Castle, Nicholas Hoult se retrouve catapulté dans un Irak ravagé par la guerre. Le scénario du film s'inspire de l'expérience personnelle de son auteur. 

Nicholas Hoult semble avoir trouvé son nouveau terrain de jeu : après avoir parcouru les déserts brûlant de Young Ones et de Mad Max : Fury Road, il se retrouve à combattre en Irak dans Sand Castle, le nouveau film de Fernando Coimbra, un réalisateur brésilien qui a notamment bossé sur Narcos. Son film de guerre sortira uniquement sur Netflix. La plateforme est apparemment prête à developper ce genre, puisqu'elle va accueillir War Machine et son Brad Pitt en général ridicule.

L'histoire écrite par Chris Roessner, qui a lui-même vécu la guerre en Irak, cherche à montrer l'horreur de la guerre dans les rues et les écoles de Bakouba, au Nord-Est de Bagdad. On y voit ainsi Nicholas Hoult partir en mission avec ses coéquipiers américains, parmi lesquels on retrouve Henry Cavill (aka Superman) et Glen Powell (Les Figures de l'ombre). Tous sont méprisés par les civils vivant sur place, alors qu'ils ont pourtant pour mission de leur apporter ce qu'il y a de plus précieux : l'eau. Un peu comme dans Young Ones en fait, sauf que Nicholas Hoult, à en croire les premières images, perd de sa fougue – et par la même occasion son statut de héros – lorsqu'on le voit s'exploser la main avec la portière de son 4x4 pour échapper à son destin.

Le film sera disponible sur le catalogue américain de Netflix, le 21 avril.

À voir aussi sur konbini :