Netflix va-t-elle vraiment mettre fin au partage de comptes ?

Si la plateforme saute le pas, elle va briser des amitiés, des couples et des familles.

"Tout contenu regardé via la plateforme est réservé à un usage uniquement personnel et non commercial et ne doit pas être partagé avec des personnes extérieures (au) foyer", peut-on lire dans les conditions d’utilisation de Netflix. 

Sur ces 12 derniers mois, comme le rapporte une étude Médiamétrie publiée ce mercredi 16 octobre, Netflix a démontré qu’elle était la plateforme la plus utilisée, face à ses concurrentes OCS, Hulu ou encore Canal+. Selon le rapport, cette belle performance serait en partie due aux partages des abonnements entre proches. Les chiffres sont clairs : "9 SVoDistes sur 10 en font profiter leur entourage", précise le document.

Publicité

Deux salles, deux ambiances. Si Netflix peut se targuer d’être en tête, les échanges d’identifiants posent problème. Le géant du streaming a perdu de nombreux abonnés en septembre. Le tableau est sombre : les 46 % de croissance gagnés cette année ont déjà été perdus et Netflix devient, pour la première fois, déficitaire. Alors que Disney+ et Apple vont lancer leur propre service de streaming cet automne, Netflix doit rectifier le tir.

Le Daily Dot a laissé entendre que Netflix aimerait donc limiter le partage de comptes et l’échange d’identifiants, ce qui a alarmé de nombreux consommateurs. En réalité, comme le souligne Numerama, Greg Peters, directeur des produits chez Netflix, a déclaré que l’entreprise n’avait pas encore "de grands projets à annoncer" pour lutter contre ce phénomène.

Publicité

Autrement dit, les règles ne sont pas près de changer et la politique de la gestion des comptes reste la même, jusqu’à nouvel ordre. Pour l’instant, Netflix "observe". 

Article publié le 18 octobre et mis à jour le 22 octobre 2019.

Par Lucille Bion, publié le 22/10/2019

Copié

Pour vous :