AccueilCinéma

Netflix pourrait racheter EuropaCorp, le studio de Luc Besson

Publié le

par Lucille Bion

En grande difficulté financière depuis le flop de Valérian, EuropaCorp pourrait être racheté par Netflix d’ici cet été.

La dernière superproduction française d’EuropaCorp, Valérian et la Cité des mille planètesdont le budget approchait les 200 millions d’euros −, n’aura rapporté que 184 millions d’euros au box-office mondial. À défaut d’avoir cartonné, malgré son casting et ses effets visuels époustouflants, Valérian s’est révélé être un véritable gouffre financier pour la société du cinéaste. Deux dirigeants ont démissionné, un quart du personnel s’est fait licencier.

Outre ces plans de restructuration, Luc Besson a décidé de rebondir en trouvant un nouvel investisseur et 100 millions d’euros. L’avenir de la société fragilisée pourrait ainsi être sauvé par Netflix : selon Les Échos, la plateforme de streaming serait en effet en pourparlers avec EuropaCorp depuis un moment. Le mois dernier, les deux parties auraient même trouvé un accord, avant de se rétracter, pour finalement mieux négocier ce rachat.

Un accord d’ici cet été

Le journal croit savoir que le Festival de Cannes serait le lieu idéal pour annoncer officiellement cette transaction. On se souvient l’an passé de la "guerre" qui a eu lieu entre les anciens et les modernes, laquelle a poussé le festival à changer ses règles, notamment en bannissant de la compétition les films Netflix. Dans tous les cas, une décision devrait être prise d’ici cet été.

Le géant américain, dont la valeur est estimée à 128 milliards de dollars (103 milliards d’euros), aurait réussi à écarter de sa route Warner, Sony ou encore la société chinoise Fundamental Films, qui ont également cherché à se positionner sur l’affaire.

EuropaCorp présentera très bientôt le cinquième volet de Taxi et Anna, le prochain film, plus modeste, de son ambitieux fondateur.

À voir aussi sur konbini :