AccueilCinéma

Le Festival de Cannes et Netflix, toujours en guerre

Publié le

par Lucille Bion

( © Netflix )

Selon Vanity Fair, cinq films Netflix étaient pressentis pour la compétition officielle de Cannes. Mais une nouvelle règle interdit à la plateforme de participer à la course à la Palme d’or.

<em>Okja.</em> (© Netflix)

L’an passé, le Festival de Cannes a connu de nombreux rebondissements à cause de ses différends avec Netflix. Rappelez-vous : pour la 70e édition, Pierre Lescure, président du festival, et Thierry Frémaux, délégué général, annonçaient les films en compétition officielle et parmi eux, deux films Netflix, Okja de Bong Joon-ho et The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach.

S’ils avaient en principe les mêmes chances de décrocher la prestigieuse récompense que les autres, les deux longs-métrages sont rapidement devenus les pestiférés de la sélection officielle parce qu’ils ne sortaient pas en salle et que seuls les abonnés de la plateforme allaient y avoir accès.

Après de nombreuses négociations qui n’ont pas tourné en faveur de Netflix, l’Académie a décidé de changer sa politique de sélection. Pour 2018, l’événement instaure une nouvelle règle : dorénavant, tous les films éligibles pour concourir devront préalablement s’engager à être distribués dans les salles françaises. Dans une interview au Film français, Thierry Frémaux confirmait ainsi l’impossibilité pour les films Netflix de prendre part à la compétition :

"Les gens de Netflix ont adoré le tapis rouge et aimeraient nous présenter d’autres films. Mais ils ont compris que leur intransigeance sur leur propre modèle s’oppose désormais à la nôtre."

Un an après les remous provoqués lors de la dernière cérémonie, les tensions semblent toujours présentes, comme le révèle Vanity Fair. En signe de protestation, Netflix menace de retirer cinq films dont la projection est programmée durant le festival :

  • Roma d’Alfonso Cuarón, connu pour The Revenant
  • Norway de Paul Greengrass, derrière la trilogie Jason Bourne
  • Hold the Dark de Jeremy Saulnier, qui a aussi réalisé Green Room
  • The Other Side of the Wind, que n’a jamais terminé Orson Welles
  • They’ll Love Me When I’m Dead, un documentaire de Morgan Neville sur Orson Welles

On devrait en savoir plus après l’annonce, le 12 avril, des films choisis pour la compétition officielle. Le festival de Cannes se déroulera cette année du 8 au 19 mai.

À voir aussi sur konbini :